Les effets dans le violon électrique

effets violon électrique

Vous venez de recevoir votre premier violon électrique ! Et vous pensez pouvoir envoyer du son à la Jimmy Hendrix !

Vous risquez d’être déçu au premier test de votre violon électrique ! Sans effet, le son qui sort n’est pas celui de Jimmy Hendrix ou de Van Halen.

Il vous faut appliquer des effets au signal de votre violon électrique ! Quels types d’effets peut-on utiliser avec un violon électrique ? Et au fond, c’est quoi « des effets » ?

1. Quelle est l’utilité d’effets dans le violon électrique ?

Les effets sont un peu comme les filtres photo Instagram pour vos clichés, mais ils s’appliqueront à votre son. Ils vont le bonifier, le booster, le maquiller et le calibrer pour en faire un son bien plus percutant !

Évidemment, un minimum de connaissances s’impose avant de se lancer dans la création de chaînes d’effets ou d’investir dans son premier set de pédales à effets.

Nous allons découvrir ici les grandes familles des effets utilisés en violon électrique et en guitare. En effet, les effets appliqués au violon électrique sont en fait les mêmes que ceux des guitares. Si ce n’est qu’il faudra les adapter au signal de votre violon électrique.

2. Les différents types d’effets

On peut classer les effets dans plusieurs grandes catégories. Dans cet article, nous allons découvrir 6 grandes familles d’effets :

  1. Nettoyage du son
  2. Effets dynamiques
  3. Effets de tonalité
  4. Effets de modulation
  5. Effets de saturation
  6. Effets d’ambiance

Chaque cumulation des effets issus de chaque catégorie va former des chaînes d’effets complètes.

2.1 Nettoyage du son

Avant de transformer votre son, il est utile de le nettoyer. Le son qui sort de votre instrument n’est probablement pas parfait ! Il se peut que votre pickup ou votre pédale à effets génère un petit buzz gênant.

Ces premiers « effets » vont permettre de débarrasser votre son de ces parasites audio. Ils seront intéressants si vous utilisez une pédale multi-effets avec laquelle vous allez déterminer la totalité des composants de vos chaînes d’effets. Et si vous jouez toujours avec le même instrument, et que vous avez identifié des parasites audio gênants, vous allez pouvoir les éliminer dès l’entrée du signal. Ces effets sont aussi utilisés pour retraiter le son dans des logiciels comme Cubase ou ProTools après une capture en studio.

Denoiser

Il va détecter la composante parasite du signal et la supprimer.

Gate

Il supprime tout signal audio en dessous d’un certain niveau sonore (que vous fixez évidemment en fonction de la puissance des parasites).

2.2 Effets dynamiques

Avec ces effets, vous allez contrôler la dynamique, c’est-à-dire les écarts de niveau sonore entre les différents sons joués. Comme ces effets interviennent sur le volume du signal, on les appelle parfois les effets de volume. Ils vont calibrer votre son en agissant sur les fréquences et la courbe de votre signal entrant. La calibration du son est essentiellement pour passer dans des tranches d’effets plus puissantes.

Compresseur (ou compressor)

Comme son nom l’indique, il va « compresser » le son, en baissant le niveau sonore des sons les plus forts et en augmentant le niveau sonore des sons les plus bas.

Limiteur (ou limiter)

Il « limite » le signal audio à partir d’un niveau prédéfini afin d’empêcher qu’il ne dépasse de façon incontrôlée le niveau d’entrée dans les effets futurs.

Tremolo

Il va faire varier le volume sonore du signal entrant de façon soudaine et rapide. Il intervient sur la vitesse et l’amplitude du volume du signal.

Pédale de volume

La pédale de volume est une pédale d’expression. Elle est identique à celle utilisée pour la wah-wah. Ces pédales permettent de générer un effet wah-wah ou de gérer le volume du signal. Notez que l’intensité du volume du signal va influer dans le rendu final de votre chaîne d’effets.

Les catégories d’effets suivantes vont vous permettre de littéralement transformer le son de votre violon électrique. C’est ici que les choses peuvent devenir complètement folles ! Vous allez vous retrouver face à un univers infini d’effets qui vont vous permettre de transformer votre son.

2.4 Les effets de tonalités

Ce sont des effets qui vont transformer la tonalité du signal sonore. Ils vont faire évoluer certaines fréquences du signal entrant.

Wah-Wah

Cet effet permet grâce à un contrôleur, le plus souvent une pédale d’expression, de filtrer soit les basses fréquences soit les hautes fréquences pour donner un effet étonnant ! Le signal évolue dès qu’on actionne la pédale d’expression.

Lorsqu’on presse la pédale d’expression, on va étouffer les graves, et dès qu’on la relâche, à l’inverse, on va étouffer les aigus. Un exemple dans cette reprise de Shape of You à partir de 0:51.


C’est l’un des effets les plus appréciés des guitaristes, et des violonistes. Jimmy Hendrix l’utilisait énormément !

Notez qu’il existe l’auto-wah qui est en quelque sorte l’effet wah-wah automatisé. Il n’y a plus de pédale à expression, mais un simple bouton qui va activer et gérer l’effet de manière automatisée. Le rendu est identique, mais l’instrumentiste ne gère plus lui-même l’évolution du signal.

Égaliseur (ou equalizer)

Il va limiter, diminuer ou augmenter la présence de certaines parties de fréquences du son. C’est clairement un effet à intégrer à votre chaîne d’effets de violon électrique. Les égaliseurs peuvent être utilisés à n’importe quel endroit de la chaîne d’effets pour préparer le son à rentrer dans les différents étages ou atténuer la transformation effectuée dans l’effet précédent.

Il va vous permettre de travailler les fréquences de votre violon. Retrouvez notre article complet sur l’utilisation de l’égaliseur dans le violon électrique.

2.5 Effets de modulation

Les effets de modulation peuvent transformer le son de l’instrument pour recréer le son d’un autre instrument (basse, synthétiseur, etc.) Il existe énormément d’effets de modulation, en voici 4 des plus utilisés.

Octaver

Il va vous permettre de modifier la note que vous jouez d’une valeur fixe. Il peut par exemple modifier d’une octave en dessus ou en dessous, mais aussi d’une tierce ou d’un tout autre intervalle.

Il est idéal pour jouer un son de basse avec votre violon électrique.

Un exemple d’un son de basse créé avec un octaver dans cette reprise du générique de Game of Thrones à partir de 00:32.


Chorus

Le chorus va permettre de simuler plusieurs violons pour donner l’impression d’un effet de chœur. Alors qu’un seul violoniste joue, on va avoir l’impression qu’ils sont plusieurs à jouer en même temps. En fait, le chorus duplique le son entrant en plusieurs « pistes » puis il les retarde de quelques millisecondes afin de générer cet effet de chœur.

Harmoniseur (ou harmonizer)

Cet effet va créer une ou deux notes supplémentaires en temps réel en se basant sur la note que vous jouez et sur une tonalité prédéfinie.

Il peut servir, par exemple, à simuler le son d’un synthétiseur avec votre violon électrique. Exemple dans la vidéo jointe à partir de 1:03.


Modulateur de phase (ou phaser)

C’est un effet sonore obtenu en filtrant un signal en créant une série de hauts et de bas dans le spectre des fréquences. La position des hauts et des bas est modulée pour varier dans le temps, on obtient ainsi une impression d’effet de vagues.

2.3 Effets de saturation

Ces effets vont agir sur le niveau du signal pour augmenter sa saturation. Ce sont des effets très utilisés en guitare électrique. La distorsion en fait partie. On y trouve aussi l’overdrive et le fuzz.

Les effets de saturation sont nés accidentellement. Ils existent suite à des réglages trop puissants effectués sur des amplificateurs à lampe. En fait, lorsque le signal envoyé à l’ampli est trop fort, le son ne peut plus être reproduit fidèlement et est complètement saturé et distordu.

Il existe 3 effets de saturation. Ils sont classés ci-dessous du moins au plus saturé.

Overdrive

Il s’agit d’une légère saturation du signal entrant. L’overdrive est très utilisé dans le blues par exemple.

Distorsion

C’est un effet de saturation plus agressif. C’est le son de guitare électrique que l’on retrouve généralement dans le métal. Le gain est plus poussé ce qui accentue la saturation du son.

Un exemple de distorsion dans cette vidéo à partir de 3:14.


Fuzz

Cet effet est le plus saturé des trois effets. Le son produit est ultra saturé et rempli de bruits parasites, de sifflements voire de bourdonnements…

Quels paramètres entrent en jeu pour régler vos effets de saturation ?

Ces effets de saturation se gèrent à l’aide de 3 types de réglages :

  • Le volume
  • Tout le monde sait ce qu’est le volume : son ajustement va permettre de gérer la puissance du signal sortant.

  • Le gain
  • Le gain permet de régler le niveau de saturation. Plus le gain est élevé, plus les nuances de jeu seront importantes.

  • La tonalité (ou tone)
  • Pour jouer sur la tonalité en modifiant les graves, les mediums et les aigus (ou treble, mid et bass en anglais).

Ces 3 effets peuvent être appliqués au violon électrique. Il vous faudra passer un peu de temps sur les réglages et la chaîne d’effets qui l’accompagnera pour trouver vos réglages. Le fuzz peut être plus difficile à mettre en œuvre, car sa saturation extrême risque de trop amplifier les bruits d’archet. C’est probablement le plus difficile à implémenter dans une chaîne d’effets de violon électrique.

Avec les effets de saturation, il vous faudra de la patience pour arriver à trouver un réglage ne détruisant pas trop votre signal.

2.6 Effets d’ambiance

À ce stade, vous allez « donner de la vie » à votre son. C’est-à-dire recréer l’ambiance que vous pourriez retrouver dans un lieu particulier. Ces effets ne vont pas travailler sur la fréquence du signal, mais sur le temps. Ils vont créer des formes différentes de retardements du signal. Il existe 2 effets d’ambiance (appelés parfois effets temporels).

Delay

Imaginez que vous vous placiez face à une montagne pour jouer votre morceau préféré. Vous devriez entendre votre écho : c’est-à-dire le son que vous venez d’émettre qui apparaît avec un léger retard. Le delay va dupliquer le signal entrant plusieurs fois et leur appliquer un décalage temporel. C’est un des effets indispensables au violon électrique. Il va donner du cœur et dynamiser le son brut d’un violon électrique.

S’il est indexé sur le tempo du morceau, l’écho est idéal pour ajouter de la matière et du rythme à votre son. Exemple dans cette vidéo à 00:23.


Réverbe (ou reverb)

Cet effet va vous permettre de simuler la réverbération du son dans un espace plus ou moins grand : du studio feutré à la plus grande cathédrale. Idéal pour ajouter du « corps » à votre son.
Comme le delay, c’est un must have en violon électrique. Il va vraiment transformer le son brut de votre violon électrique.

Dans cette vidéo tournée au théâtre antique d’Orange, nous avons utilisé beaucoup de reverb pour tenter de simuler le son des lieux.


Après ces premières bases, vous êtes parés pour décliner vos chaînes d’effets et utiliser vos effets !

Sources et images : Wikipédia.