Le violon et l’alto dans le rock progressif

Explorons l’univers de la musique rock, plus précisément du sous-genre « progressive rock », et de son association aux instruments à cordes frottées, dont le violon et l’alto.

Qu’est-ce que le Progressive Rock ?

En français, on appelle le “progressive rock” : le rock progressif. Tout d’abord, notez une petite erreur de traduction de l’anglais au français ! Le « progressive rock » devrait se traduire par « rock progressiste » et non « rock progressif ». Ce simple changement d’adjectif donne immédiatement des clés de compréhension sur l’évolution de ce mouvement musical. Il s’agit donc d’un rock tourné vers le progrès, ouvrant le genre musical “rock” à des expérimentations nouvelles.

Bref Historique

Le rock progressif est un dérivé du rock qui émerge dans les années 1960 en Angleterre, puis s’est développé depuis l’Europe jusqu’au monde entier. Il est à son apogée dans les années 1970 avec une multitude de groupes comme Pink Floyd, Genesis, Yes, Van Der Graaf Generator, Supertramp ou encore King Crimson.
Ce genre n’a jamais cessé d’exister et a même connu un regain d’intérêt dans les années 90. De nouveaux groupes émergents ont relancé le rock progressif préservant les caractéristiques des premiers groupes tout en profitant des dernières technologies. Le rock progressif a lui-même permis l’apparition de nouveaux genres dont le métal progressif avec par exemple Dream Theater.

Quelles sont les caractéristiques d’identification du rock progressif ?

Un mélange des genres musicaux

Le rock progressif se caractérise par une approche plus complexe et expérimentale de la musique par rapport au rock conventionnel. Il intègre des techniques musicales et instrumentales utilisées dans d’autres genres musicaux comme le jazz, le folk ou encore la musique classique. Il est une fusion de plusieurs styles contribuant à sa complexité et à sa différenciation sonore.
Par exemple, les titres du groupe Gentle Giant empruntent aux genres de la musique classique, la musique médiévale, le jazz et le rock. Ci-dessous On Reflection où vous verrez le violoniste Ray Shulman.

Un décalage et une inventivité dans la composition musicale

Le rock progressif se distingue par une structure musicale poussée souvent caractérisée par des changements de rythme, de tonalité et de style. Oubliez le traditionnel couplet-refrain ! Les compositions sont plus longues avec des sections instrumentales étendues. Les artistes souhaitent se détacher des “habitudes normées” du rock.

Les chansons utilisent de nombreux instruments de musique, dont les instruments relatifs au rock comme les guitares, la batterie, la basses, et d’autres instruments comme des claviers, des instruments à vent et des instruments à cordes frottées !

Les structures et enchaînements sont souvent inattendus. Les structures rythmiques sur un même morceau sont parfois très différentes. Les solos et moments d’improvisation sont courants !

Une vision artistique globale

Le Progressive Rock puise de l’inspiration dans la musique et dans les autres arts comme la littérature. La création d’un album est pensée autour d’un projet complexe autour de la musique, d’idées, d’arts graphiques, de textes réfléchis, etc.

D’où l’émergence d’albums concept, dont l’incontournable The Wall de Pink Floyd (voir l’extrait ci-dessous remastérisé en version HD). On pense aussi au groupe français Magma dont les paroles sont toutes en “kobaïen”, une langue imaginée par Christian Vander, le fondateur du groupe.

Les instruments à cordes frottées dans le rock progressif

L’avènement de l’amplification

La famille des instruments à cordes frottées qui comprend le violon, l’alto, le violoncelle et la contrebasse est intimement reliée à la musique classique. Ils ont défini et se sont développés à travers la musique classique. Ces instruments ont réussi à s’intégrer dans la majorité des genres musicaux grâce notamment à l’arrivée des instruments électriques. L’avènement des instruments électriques, et des pickups capables de transformer les vibrations des cordes en un signal électrique, a facilité l’insertion de nombreux instruments dans de nouveaux genres. Jusqu’alors ces instruments acoustiques étaient dans l’incapacité d’exister sur scène face à la puissance sonore proposée par d’autres instruments.

Des musiciens tournés vers le rock

La plupart des violonistes, altistes et violoncellistes, que nous allons citer ensuite, ont reçu un cursus d’éducation musicale classique avant de s’orienter vers des pratiques bien plus modernes de la musique. Leurs instruments classiques ont eu un peu de mal à s’insérer dans ces nouveaux genres. Il faut dire que se présenter en tant que violoniste pour intégrer un groupe de rock était quelque peu complexes, sauf s’il s’agissait de remplacer un précédent violoniste. Mais le rock progressif et son mélange des genres a permis aux instrumentistes à cordes frottées de prendre part aux compositions. Bien souvent, ces musiciens étaient d’excellents multi-instrumentistes. Ils pouvaient jouer à la fois de la guitare et du violon, ou de la basse, des percussions et de l’alto ce qui représentait un énorme plus !

Violonistes, altistes et violoncellistes ayant marqué le rock progressif

John Cale

Dans leurs premiers disques, Velvet Underground comptait dans ses rangs l’altiste John Cale. Ce musicien multi-intrumentiste jouait de l’alto, de la guitare basse, du clavier et chantait parfois. Il est resté au sein de Velvet Underground de 1965 jusqu’à 1968 avant de poursuivre une carrière solo.

Darryl Way

Darry Way est un violoniste britannique et l’un des membres-fondateurs du groupe de musique Curved Air. Ce groupe se démarquait par la présence d’une chanteuse, Sonja Kristina, au sein de la formation ce qui était plutôt rare dans les années 70. Darryl Way enregistre avec Curved Air plusieurs albums : Air Conditioning (1970), Second Album (1971) et Phantasmagoria (1972).

Dans l’album Air Conditioning, le groupe fait un hommage au compositeur Vivaldi avec le titre du même nom. Lors d’une interview, Darryl Way a expliqué à propos du compositeur :

He was introduced to me when I was very young and I fell in love with his music – long before ‘The Four Seasons’ became as popular as it is today. ‘Vivaldi’ was my homage to him.

Traduis en français :
Il m’a été présenté très jeune et je suis tombé amoureux de sa musique – bien avant que « Les Quatre Saisons » ne devienne aussi populaire qu’aujourd’hui. « Vivaldi » était mon hommage.

Suite à des désaccords musicaux, Darryl Way quitte Curved Air en 1972. Il créé alors une nouvelle formation appelée Darryl Way’s Wolf. Il réintégrera quelques années plus tard Curved Air pour de nouveaux enregistrements et concerts.

Eddie Jobson

Eddie Jobson est un violoniste et claviériste qui a été membre d’une multitude de groupes de musique comme Curved Air, Jethro Tull, Franck Zappa et Roxy Music. Il est remarqué avec sa formation Fat Grapple qui jouait des reprises de groupes célèbres. Alors que son groupe réalisait la première partie de Curved Air, les membres de ce dernier le repèrent. Lorsque Darry Way annonce son retrait du groupe, il est intégré à Curved Air.
Plus tard, il fait la connaissance de Brian Ferry, chanteur du groupe Roxy Music. Il participe à l’enregistrement du premier album These Foolish Things puis prend part à plusieurs tournées.

David Cross

Le violoniste, altiste et claviériste David Cross intègre le groupe King Crimson en 1972. Les membres de King Crimson ont beaucoup évolué avec les années, hormis le guitariste Robert Fripp. Guitariste dont nous avons parlé dans notre article sur la technique du looping car il est à l’origine de l’un des premiers systèmes de boucles : le Frippertronics.
David Cross prend part aux albums Larks’ Tongues in Aspic (1973), Starless and Bible Black (1974) et Red (1975). Durant cette période, la formation laisse beaucoup de place à l’improvisation musicale.

Robby Steinhardt

Le violoniste Robby Steinhard est l’un des membres-fondateurs du groupe Kansas. L’intégration du violon autour des instruments de musique traditionnellement rattachés au rock a grandement contribué à définir le style de Kansas. Il a participé à tous les enregistrements et concerts jusqu’en 1982. Avant de faire son retour, dans les années 90 jusqu’à son décès en 2021.

Nash the Slash

Le groupe canadien FM a été créé par le claviériste Carmeron Hawkins et le violoniste Nash the Slash (Jeff Plewman). Ils jouaient plusieurs instruments sur scène, sauf de la guitare, instrument qui ne fût pas utilisé par la formation.

Papa John Creach

Le violoniste Papa John Creach a lui aussi pris part au développement du violon au sein du rock progressif. Il intègre le groupe Jefferson Airplane en 1970. Puis il a poursuivi avec plusieurs formations musicales.

Didier Lockwood

Magma est un groupe français fondé en 1969 par Christian Vander. Magma est connu pour sa musique complexe, sa fusion de multiples styles et son invention d’un “langage” appelé le “kobaïen”. En 1973, Didier Lockwood rejoint Magma. Il a participé à différents concerts dont est issu le premier album live de Magma : Live / Hhaï enregistré à Paris en 1975.

Ray Shulman

Gentle Giant a été formé par les trois frères Phil Shulman (chants, saxophone et trompette), Derek Shulman (chants) et Ray Shulman (guitare, violon, trompette et chants). Après une mauvaise expérience au sein de l’industrie musicale ayant transformé l’identité musicale de leur premier groupe, ils se sont lancés dans une nouvelle direction artistique non diligentée par des ambitions de ventes de singles et de positionnement dans les classements musicaux. Ce nouvel élan a permis la création du groupe Gentle Giant.

Mik Kaminski

Impossible de ne pas mentionner l’Electric Light Orchestra dont faisait partie le violoniste Mik Kaminski, mais aussi les violoncellistes Hugh McDowell et Melvyn Gale.

La liste des violonistes et altistes ayant œuvré dans le rock progressiste est longue. On pourrait poursuivre avec Chris Karrer au sein d’Amon Düul II, Graham Clark avec Planet Gong, Jerry Goodman avec The Flock, Michael Karoli avec CAN, Akihisa Tsuboy avec KBB, Jean-Luc Ponty avec Alan Sorrenti, Geoffrey Richardson avec Caravan, Simon House avec Hawkwind, Marc Elton puis Jenny New man avec Solstice, etc.

Si vous souhaitez écouter ces violonistes et altistes ayant influencé le genre du rock progressif, nous avons édité une playlist Spotify les regroupant.

Images et sources : INA, Wikipédia, DME, Music Aficionado, Tim Tommey

Tags : alto, violon, violon électrique, violoncelle, violoncelliste, violoniste

Inscrivez à notre newsletter et recevez nos prochains articles

Vous appréciez cet article ? Partagez-le !

À lire aussi

C’est l’heure du shopping