Les effets favoris de 30 violonistes

Les effets favoris des violonistes électriques

Nous sommes des adeptes d’effets à appliquer au violon électrique. Pour que vous puissiez parfaire vos connaissances sur le sujet, on a demandé à 30 violonistes électriques de nous donner leurs 3 effets préférés et pourquoi préfèrent-ils ces derniers ?

Laurent Bernadac

Pour moi, violon électrique rime avec chaînes d’effets. Je ne joue pas un concert avec mon violon électrique sans y appliquer d’effets. Je possède une dizaine de chaîne d’effets contenues dans mes processeurs multi-effets. Chaque chaîne cumule plusieurs effets. Mais, mes 3 préférés et indispensables restent :

La Wah wah
Car je peux presque imiter la voix humaine.

L’Overdrive
Pour se prendre pour un Guitar Hero.

Le Multi Delay synchro
Pour pouvoir réaliser des accompagnements complets au violon.

Actuellement, j’utilise 3 multi-effets : l’Hotone Ampero, le Boss GT-100 et le Boss GT-1.

Ci-contre une multi covers de Lean on, Uptown Funk, Seven Nation Army et Highway to Hell, arrangée par Laurent et réalisée à l’aide d’un processeur d’effets et d’un looper.

En savoir plus sur Laurent

Jésus Florido

Mon effet préféré est le delay !
C’est un effet vraiment particulier et idéal pour le violon. Les caractéristiques et les superpositions successives de delays permettent de créer des sons magiques.

Mon second effet est la wah wah et le pitch snifter.
On peut faire des merveilles avec ces deux effets. Ils sont tellement expressifs et adorés par les spectateurs ! Surtout quand vous réalisez des chops.

Et mon troisième effet est l’harmonizer.
Encore une fois, le fait de pouvoir créer des couches successives de sons en jouant est tellement amusant et efficace pour accompagner des morceaux avec votre groupe de musique.

En savoir plus sur Jésus

Laura Escudé

J’utilise surtout des effets de type glitch, stutter et delay.

Je me sers de la pédale Eventide H9 parce qu’elle est incroyable et contient énormément d’effets !

La vidéo jointe à été enregistrée lors d’une présentation des pédales Eventide réalisée par Laura Escudé avec son 3Dvarius et Ableton lors du NAMM Show 2020.

En savoir plus sur Laura


Martha Psyko

J’utilise des violons électriques depuis 6 ans et j’essaye de créer de nouvelles sonorités tous les jours. Le violon est un instrument très versatile : il peut transmettre tout un tas d’émotions et créer des mélodies mélancoliques ou très intenses.

Mes deux effets préférés sont : la distorsion et la reverb.

J’aime vraiment utiliser la distorsion parce qu’elle donne un supplément d’intensité au son du violon. Je pense qu’il est très important de trouver la distorsion qui colle à votre style. Celle qui va donner du sens à l’émotion que vous souhaitez transmettre, sans pour autant vous bloquer dans un genre et laisser libre cours à votre créativité. La distorsion permet au violon d’avoir une sonorité plus agressive. Et, elle vous donne la possibilité de créer de vrais solos comme ceux des guitares électriques !

D’un autre côté, la reverb permet à l’instrument de gagner en amplitude. Avec la reverb, le son du violon gagne en présence. C’est un effet indispensable à toutes mes performances, car il donne vie aux violons électriques. La reverb génère une grande émotion. C’est un effet qui emporte l’auditeur, et donne une vraie profondeur au son.

En savoir plus sur Martha

Ernesto Lago

Les effets sont tops ! Les possibilités, que vous avez en combinant violon électrique et effets, sont infinies. J’utilise une Line 6 Helix Floor et mes effets préférés sont :

EQ (Egaliseur)
Elle est la pédale parfaite pour gérer la teinte du son de votre violon et le régler sur les bonnes fréquences. Dans sa définition même, l’égalisation donne au son une égalité sur toutes les fréquences. Personnellement, j’utilise l’EQ en début de chaîne d’effets afin de couper autant de hautes fréquences que possible, puis j’essaye de trouver un son chaud et moins métallique.

Reverb + Delay
La reverb est un effet essentiel pour les violons électrique. Elle ajoute de la couleur et de la profondeur au son de votre violon électrique.

Le delay est lui aussi un effet très intéressant pour le violon. Il vous aidera à rapidement simuler un espace. En utilisant un delay assez court, vous pouvez créer une sorte d’effet redondant.

La reverb et le delay s’associent parfaitement. Ils créent un joli effet d’ambiance qui se retrouve en arrière plan lorsque je joue. J’avais besoin d’apporter une certaine distance à mon son, ce qui est l’objectif de la reverb, afin de compenser les limitations acoustiques de certains lieux.

En savoir plus sur Ernesto

Jonathan H. Warren

La pédale de wah wah est la reine de mon set de pédales sans aucun doute ! C’est une pédale très utile et puissante qui ajoute une toute autre dimension de contrôle des sons produits par votre violon électrique.

Son utilisation la plus courante (et probablement la plus évidente) est de jouer avec les rythmes. La wah wah améliore la présence et l’impulsion de vos chops et de vos compositions rythmiques. Le son produit s’assemble parfaitement avec n’importe quel groove.

De plus, avec une wah wah, les solos peuvent se faire en 3 dimensions : main gauche, main droite et votre pied ! Cette pédale d’expression permet au violon de se manifester vocalement, comme la bouche d’un être humain qui s’ouvre et qui se ferme lorsqu’elle chante. Pouvoir créer des notes avec cette technique, en temps réel, en solo et en totale impro, ne cesse de m’inspirer !

En savoir plus sur Jonathan

Tracy Silverman

Voici les 3 effets dont je ne peux me passer :

Distorsion
À mons sens, ce n’est pas vraiment un effet car il génère un instrument différent. La différence entre un son clean et un son distordu est en quelque sorte la même qu’entre une guitare acoustique et une électrique. Ce sont des instruments différents créés pour jouer des morceaux différents.

Delay
Le violon électrique possède un son très direct. Cela est lié à l’intensité du son produit par l’archet et parce que nous n’entendons pas le son acoustique produit. Le son est généré par le pickup puis est émis par une autre source émettrice, l’acoustique pure disparaît donc. Le delay aide à recréer cette illusion de distance et d’environnement.

J’utilise aussi le delay pour donner du rythme à un élément, cela renforce la rythmique (lire l’article comment groover avec un archet ?).

Chorus
Je l’utilise à toute petite dose mais quasiment tout le temps. Il me permet d’épaissir un peu mon son tout en gardant un son électrique et moderne, et sans être trop proche du son d’un fiddle.

En savoir plus sur Tracy

Matt Bell

Mes 3 effets préférés sont : la distorsion, le delay, et la wah wah ! Ces effet me donnent des solos énormes, riches et « hurlants » !

Ci-contre, une performance de Matt réalisée lors du NAMM Show 2020 à Anaheim, Californie.

En savoir plus sur Matt


Nicolas Draps

J’ai commencé à travailler le violon électrique il y a plus de dix ans. Et, depuis que j’ai créé un duo nommé « Landscape Magazine ». Je travaille sur les sons de manière beaucoup plus précise et créative. De formation exclusivement classique, j’ai toujours été attiré par la pop, le rock et le jazz. Écoutant, dans ma jeunesse Jimi Hendrix et Pink Floyd entre autres, il était évident que je me mette sur la route des effets moi aussi. J’ai habité avec un guitariste de jazz, c’est lui qui m’a donné mes premiers effets, une disto et une pédale de volume. C’était le commencement…

Pour moi, l’idéal est de commencer avec très peu de pédales, histoire de se familiariser avec les sons proposés. On prend ainsi le temps d’apprivoiser les sons de chaque pédale mais aussi leur interaction, qui, dans certains cas, peut considérablement varier.

La wah-wah par exemple ne donnera pas le même effet sur une distorsion si elle se trouve avant ou après celle-ci.
Personnellement, je préfère la placer avant, cela permet de faire « cruncher » le son un peu plus. C’est une pédale d’ailleurs assez difficile à maîtriser en tant que violoniste, désynchroniser l’archet et le pied n’est pas chose aisée. C’est un couple très séduisant et expressif que wah-wah disto. On part loin dans l’expressivité, la sensibilité des cordes devient extrême mais c’est comme conduire une voiture puissante, le sentiment de liberté est total. Je suis personnellement affamé de MXR, et pour avoir essayé une quantité monstrueuse de disto, c’est top, précis dans les EQ et on peut faire sonner beaucoup de chose complètement dingue avec cette marque, leur spectre est large et deep.

Quoi de plus tripant aussi que d’exploiter les delay et autres reverbs ! Si niveau delay je suis plus fan de simplicité (Boss DD6), au niveau reverbs, j’aime beaucoup Strymon qui est au top. Les harmoniques développées sont assez bluffantes ! Je suis un très grand consommateur de ce genre d’effets ! En effet, le son de base d’un violon électrique est assez décevant en dry, comparé à la guitare par exemple.

Elle possède un son plus doux nativement. Pour le violon, il y a toujours une certaine forme d’acidité, qu’il faut souvent compenser par des reverbs, des EQ et de très bon préamp.

Étant violoniste classique et voulant toujours le rester en parallèle de mon coté électrique, je reste, pour le moment du moins, sur 4 cordes. Pour descendre ou colorer le son d’avantage, il y un effet qui est un must have sur ces instruments, l’octaveur ! Et là, Electro Harmonix frappe fort avec la série Pog ou Hog, c’est du digitale mais ça trigge pas la note, le son reste authentique. Personnellement j’utilise la Pog 2 ! Dans un ampli à lampes avec un 12 pouces, on fait trembler les murs avec un son d’une profondeur abyssale. J’abuse de cela dans quasi toutes mes prods.

Cela couplé à un harmonizer et on a l’impression d’avoir un orchestre sous les pieds ! C’est une pédale intéressante pour le violon. J’utilise la PS6 de Boss, assez complète et sympa à utiliser, elle prend tout son potentiel avec une pédale d’expression. Voilà un petit aperçu de mes pédales préférées ! Dernièrement je viens d’acquérir une doctorQ nano de EHX. Encore en phase d’apprivoisement ! Elle s’annonce sympa mixée à une légère wah-wah.

En savoir plus sur Nicolas

Volt W. Jingjit

Boitier DIRupert Neve Designs
C’est l’un des meilleurs boitier DI que j’ai utilisé jusqu’ici. Il est vraiment super pour les performances acoustiques. Je le positionne après toutes les pédales et je le fais entrer directement dans la table de mixage. Parfois, je l’utilise de mon violon électrique Line jusqu’à l’entrée de la table. Ça donne un son très propre et les graves restent présentes. C’est l’un des meilleurs DI sur le marché. Il vous faut l’essayer !

Tremolo and ReverbFlint Strymon
Cette pédale est incroyablement utile. Je l’utilise parfois comme shimmer reverb, ça fonctionne très bien ! La qualité de la reverb est très bonne.

Dual DelayDig Strymon
C’est un multi delay assez spécial. Vous pouvez choisir le temps de retour du second delay dans de nombreuses variations tout en ayant un son de bonne qualité.

OctaveurPogs 2
Si vous cherchez à ajouter plus d’un octave à votre jeu, cette pédale est un très bon choix. Elle a 5 octaves ajustables. Il faut l’essayer sans aucune hésitation ! N’oubliez pas de tester la simulation d’une orgue !

HarmonizerH9 Max Eventide
La H9 propose des modulations très spéciales. Il y a une tonne de sons à essayer avec votre instrument à cordes frottées. Quand je suis sur scène, j’ai toujours avec moi mon téléphone avec l’application H9 d’ouverte et prête à choisir le son que je veux. J’ai aussi mes propres presets pour simplifier son utilisation et avoir un son moderne et fabuleux.

BoosterKatana Keeley
Un simple et indispensable booster avec de multiples modes. Vous pouvez choisir entre un boost plutôt propre et un boost bourré de gain !

DistorsionKaren Vemuram
Le ton de l’ampli Marshall est là ! J’aime le son épais et rock de cette pédale. En plus, vous n’aurez pas trop de problèmes avec un violon avec cette pédale de disto !

Wah wah, volume et pédale à expressionHotone Quad Press
Si vous cherchez une petite pédale à expression pour gérer votre volume et pouvoir passer facilement en mode wah-wah juste avec votre pied, la Quad Press est un très bon choix ! Elle ne m’a pas déçu jusqu’à présente !

En savoir plus sur Volt

Kyle Pudenz

Chaque concert est différent ! Certains effets sont nécessaires pour obtenir un son correct, alors que d’autres relèvent plutôt de la cerise sur le gâteau. Mais, si je devais n’en choisir que 3, quelque soit le concert ou le style joué, j’opterai pour :

Wah Wah
La wah wah est absolument l’un des sons les plus emblématiques de toute la musique moderne, peu importe les autres sons qui lui ont succédés. De nombreux effets peuvent être imités sans pédale à effet soit en ajustant votre son via votre ampli, soit en jouant sur la technique de jeu entre votre main gauche et droite. Mais, rien ne peut imiter une pédale wah wah ! Ou vous la possédez, ou vous ne la possédez pas ! Et étant donné les possibilités offertes par la wah, je l’ai toujours dans mon set de pédales !

Il y a quelque chose d’incomparable avec cette pédale ; cette « relation tactile » entre vos mains et votre pied posé sur la pédale vous permet d’exprimer un style vraiment différent. J’aime utiliser cet effet pour modifier les sonorités, mais aussi pour transformer les notes et les rythmes joués. Ma pédale wah wah préférée : la Dunlop MC404 CAE Wah.

Delay
C’est probablement le seul effet sans lequel je ne ferai aucune performance. C’est le moyen le plus simple d’épaissir votre son sans surcharger le mix final. C’est aussi l’un des effets les plus polyvalents de tout un set de pédales.
Lors de temps très courts, vous pouvez créer un effet redondant stéréo, à mi chemin entre le slapback et l’écho, ou bien vous pouvez le laisser sur des temps plus longs pour ajouter du sustain à votre legato et des arpèges à vos pizzs et spiccatos. Je suis particulièrement fan des delays qui permettent d’injecter des filtres, des echos inversés et des pitch shifting dans le mix. Cela me permet de faire apparaître mon son comme une section de cordes sur des mélodies d’ambiance. Mes pédales delay préférées : Strymon Timeline, Eventide H9.

Overdrive
Comme je l’ai déjà précisé, chaque effet n’est pas nécessaire à tout concert, et c’est le cas de la distorsion. Cependant, et excepté le son traditionnel du violon classique, ajouter un peu de saturation à votre ampli est actuellement l’une des clés de la définition d’un son électrique. Même si j’adore le son de mon violon acoustique, lorsque vous montez sur une scène bruyante avec un groupe, il vous suffit parfois d’ajouter un petit effet pour sortir du mix final du groupe et être vraiment mis en valeur. Et, il n’y a pas de meilleur moyen de le faire qu’en ajoutant un peu de gain !

Personnellement, je pense que rien ne peut battre le son brut et bien distordu d’un ampli à lampe qu’on pousse tout en allant taper sur un préampli avec une pédale de boost, c’est pourquoi je simule mes effets de gain pour la plupart de mes performances. Il y a quelques pédales qui peuvent faire le boulot correctement. Mes pédales de gain préférées : Klon centaur, TrueTone XO, Creation Audio Labs Holy Fire.

En savoir plus sur Kyle

Andrea Casta

Mes effets préférés ont toujours été ceux qui ne limitent pas le son de mon violon que cela soit en live ou en studio. Pour moi, c’est une condition très importante. Dans ma carrière, j’ai expérimenté beaucoup de combinaisons de chaînes d’effets qui sont tops pour jouer avec une piste d’accompagnement ou pour s’amuser à la maison. Mais, cela ne m’a finalement pas beaucoup aidé à sortir mon son d’un mix en live sur scène ou en studio.

J’ai eu plusieurs fois un ressenti étrange avec la distorsion et l’overdrive. C’est pourquoi j’ai exclu ces 2 effets de mes chaînes. Si je souhaite un son plus particulier lors de mes solos, j’ajoute un octaver, une wah wah ou un deuxième delay plus travaillé et complexe. Au final, j’adore n’avoir qu’un seul son facilement identifiable et reconnaissable, c’est en quelques sorte mon son signature.

Mon secret pour avoir un « bon gros son » c’est d’ajouter du gain en début de chaîne. Ce n’est peut-être pas la bonne position pour un gain, mais c’est la solution que j’ai trouvé. Mon gain préféré est le Spark de TC.

Ensuite, j’ajoute un EQ à 6 bandes pour façonner mon son comme je le désire. Et je termine ma chaîne par un delay et une reverb.

L’année dernière, j’ai ajouté un nouvel élément à mon set. Je l’ai appris par des amis guitaristes et bassistes : l’utilisation d’un fichier IR personnalisé et compatible avec une pédale.
Cela signifie que mes patchs sont basés sur le son de mon propre violon acoustique, le tout façonné sur mon son électrique, tout est donc extrêmement personnalisé.
Je suggère à tout le monde d’essayer cette solution avec des violons électriques. C’est la frontière ultime pour créer un son impressionnant et riche à partir des capteurs de nos pickups piezo-électriques. Ils mettent en valeur les qualités uniques de nos instruments.

En savoir plus sur Andrea

Pauline Henric

L’effet Harmonizer parce que c’est très satisfaisant de faire des accords aussi facilement quand on est violoniste !

Un effet de basse, très utile pour s’accompagner et faire des loopers.

La distorsion pour se prendre pour Jimmy Page.

Ci-contre, une vidéo duo avec Pauline et Laurent Bernadac filmée à la Halle aux Grains de Toulouse.

En savoir plus sur Pauline


David Piché

Il y a beaucoup d’effets tripants sur le marché mais, tous ne fonctionnent pas parfaitement avec un violon. J’en ai essayé tellement… Voici un petit aperçu de ceux que j’utilise régulièrement.

Je joue énormément avec des effets temporels surtout la reverb et les delay. Parmi mes favoris, il y a les pédales de la compagnie Strymon (la Timeline pour le delay et la Big sky pour la reverb). Ce sont des pédales d’effets hyper versatiles, complètes, et qui ont un son divin. J’aime aussi beaucoup le G system de TC Electronic. Il offre beaucoup d’effets temporels de qualité et ses 4 loops externes permettent d’y accoler d’autres pédales. C’est un peu le « cerveau » de tout mon système d’effet, c’est très efficace quand je change mes presets en live.


Ensuite, les effets de pitch, comme l’octaver, fonctionnent aussi très bien avec le violon. En ce qui concerne les distorsions et les sons heavy, j’adore le super fuzz de Blackcat et le Plextortion de Wampler. Ça me donne un son à la Jimi Hendrix et le son rock classique du Plexi à la fois !

Afin de voyager léger et d’avoir tout dans la même boite, je joue avec un multi-effets Ax8 de Fractal Audio. Cette pédale est une vraie bombe ! Tu as les simulateurs d’ampli et de cabinets ainsi que tous les effets inimaginables. Attention, le son doit être travaillé pour que ce soit vraiment bien au violon, mais on peut vraiment tout faire avec. On peut même télécharger ses propres IR afin d’avoir un son signature.

En savoir plus sur David

Phearnone

J’utilise les effets de Reverb, Delay, et Pitch shift.

Le violon électrique a tendance à avoir un son sec et bourdonnant 🐝 parce que le pickup ne permet pas d’avoir l’acoustique pure du violon classique. C’est aussi lié au son produit par l’archet. Les violons classiques ont besoin d’espace et de profondeur pour produire un superbe son. La reverb et le delay peuvent reproduire ce type de son naturel.

J’apprécie aussi les pitch shifters car ils fournissent d’autres hauteurs sonores. Lorsqu’elles sont jouées simultanément, ça donne l’impression que de 2 ou 3 instruments jouent en même temps.

En savoir plus sur Phearnone

Justine Griffin

Mes effets favoris sont l’overdrive, la wah wah et la reverb. J’utilise énormément d’effets mais ce sont ceux que j’utilise le plus.

J’adore l’overdrive pour avoir un son rock et faire de beaux solos. Ça sonne tellement bien avec de la musique électronique !

J’apprécie aussi les effets de reverb pour générer une ambiance acoustique et donner une présence au son. Essayez de fondre le son de votre violon à la fin d’une chanson avec une reverb, ça produit un très joli effet.


Parfois, je cumule un phaser et une reverb pour obtenir un son encore plus distant. Le résultat est vraiment top !

Et enfin, la wah wah est un effet fun que j’adore. Je l’utilise en auto, elle sonne de manière aléatoire et les gens adore ça 😄.

En savoir plus sur Justine

Joseph Shackelford

Les effets que j’utilise le plus sont la reverb et l’harmonizer (en dehors de mes réglages EQ et des autres réglages autour de la sonorité du violon).

J’aime avoir un son réaliste pour mon violon électrique. Je m’applique surtout à reproduire cette sonorité et cette réverbération sonore naturelle qu’on retrouve dans tous les instruments acoustiques. Pour cela, j’utilise un effet de reverb avec toujours pour objectif qu’il apporte quelque chose au morceau.

J’aime aussi les effets d’harmonizer. Dans les situations où vous voulez assurer une présence à des fréquences différentes, avec un orchestre ou un groupe, les harmoniseurs et les octaveurs sont d’une grande aide !

En savoir plus sur Jonathan

Joseph Shakelford

Radha Krishna

Depuis ma plus tendre enfance, je joue de la musique carnatique (musique classique indienne). J’ai donc commencé à jouer sur scène avec des violons à 4 cordes. Après plusieurs années, je me suis lancé sur un 5 cordes. Ces violons utilisent la corde de Do qu’on retrouve sur les altos.

Maintenant, et depuis 15 ans, je joue avec un violon à deux touches (un double-neck fabriqué sur mesure). Il me permet de pouvoir jouer à la fois un violon, un alto, un violoncelle et une contrebasse ce qui décuple mes idées et étend ma créativité.

Évidemment, j’y ajoute des effets comme la reverb, le delay, le chorus. Et, j’utilise parfois un looper.

Radha Krishna violinist

Étant donné que le son d’un instrument électrique est vraiment sec, puissant et triste, il est important d’appliquer des effets pour le rendre plus plaisant à entendre.

En savoir plus sur Radha

Daniela Padrón

Mes pédales à effets favorites sont le looper (boucleur) et les harmonizers.

Pourquoi ?

Parce qu’elles me permettent d’obtenir toute seule le son d’un ensemble formé simplement d’instruments à cordes frottées.

En savoir plus sur Daniela


Benedikt Brydern

Pour mes sessions jazz, j’essaye toujours de garder un son très simple à l’inverse des gros effets. J’utilise simplement une reverb et un delay.

Pour une performance pop, j’ajoute parfois un chorus.

J’utilise la wah wah et la distorsion avec parcimonie car je trouve que ces effets transforment un peu trop le son du violon en quelque chose ressemblant à une guitare électrique. À mon sens, l’instrument perd un peu de ses caractéristiques, même si c’est assurément très fun !

En savoir plus sur Benedikt

JLynn

Mon effet favori et indispensable, sans exception, est la distorsion ! En tant que fondateur et violoniste électrique de The Violution, j’utilise toujours la distorsion qui donne un vrai style à mon son sur les rythmes et lors de mes solos. Nous jouons des titres de hard rock et de métal, donc c’est exactement l’effet qu’il faut pour des chansons correspondant à ces genres musicaux. Mais, j’utilise aussi la distorsion dans tous les autres genres, parce que je l’adore.

Que ça soit avec une guitare électrique ou avec un violon électrique, il vous faut absolument retravailler le son pour qu’il ne soit pas trop strident, bourdonnant ou rêche, et c’est encore plus vrai si vous utilisez une distorsion numérique et non analogique. Donc, il vous faut vraiment prendre le temps de travailler votre propre effet de distorsion. Ça prend du temps mais si vous vous lancez, ça devient très vite fun et inspirant !

Un autre de mes effets préférés est un harmonizer, j’utilise une pédale analogique appelée « TWA Triskelion » (Harmonic Energizer). Je la couple avec ma pédale de distorsion, fabriquée par Godlyke (bravo à Kevin !). J’admets que je suis carrément fascinée par les lumières visibles sur la pédale, mais très sérieusement, le son qui sort de cette pédale est fabuleux. Je l’ai utilisé tellement souvent lors d’enregistrements et de concerts.

Dernière référence, mais pas des moindres, il s’agit de la très populaire « Whammy » fabriquée par Digitech. J’utilise cette pédale pour du pitch bending et aussi pour l’harmonizer, ça sonne fantastique avec un violon électrique. Je pense l’avoir utilisé lors de tous mes enregistrements pour The Violution, quasiment sur toutes les chansons. J’utilise le modèle issu de leur première génération ! Et, je ne lâcherais cette pédale pour rien au monde ! Si vous ne l’avez jamais essayé, foncez les yeux fermés, branchez-la et laissez-vous séduire !

En savoir plus sur JLynn

Nicholas AVR

J’apprécie un son clair et puissant. Je le fais entrer dans un bon préampli et resortir avec un petit delay.

En savoir plus sur Nicholas

AVR violin

Camilla Bäckman

Je dois dire que sur mon Hall of Fame des effets, la reverb est définitivement mon effet préféré. J’adore cet effet d’ambiance qui se combine si bien avec le son très naturel du violon. Ça m’inspire beaucoup pour improviser et ça me permet de laisser éclater ma créativité.

Mais, je suis aussi une grande fan des sons rocks distordus. Je pense que ces deux effets représentent bien mon âme intérieure !

Nous avons obtenu un super son d’ambiance et un son bien rock avec mes amis ingés son du spectacle Volta (le Cirque du Soleil) avec une pédale Kemper. On a aussi beaucoup travaillé sur des sons plus décalés qui correspondent beaucoup à la musique électronique de M83. Il y a vraiment beaucoup de possibilités avec une Kemper. Mais, à titre personnel, j’utilise une pédale Timmy.

J’adore aussi les harmoniseurs, c’est un univers que je suis en train d’explorer. La chose la plus drôle c’est que je ne suis pas du tout quelqu’un de technique. Par contre, je suis très ouverte à tout ce qui me permet de créer de nouveaux sons : des sons d’ambiance et générer de nouveaux instruments. Je suis constamment à la recherche de nouvelles choses afin d’en resortir avec toujours plus d’inspiration !

En savoir plus sur Camilla

Lila Hood

En tant que violoniste électrique jouant dans plusieurs groupes de styles différents, j’ai cherché un système de pédales et de looper qui me permettrait de voyager facilement entre chaque performance. Après avoir essayé tout un tas de produits, j’ai opté pour le processeur BOSS GT-1. Il est étonnant et incroyablement petit, il tient dans un petit sac de transport ou un grand sac à main. Il contient 99 chaînes prédéfinies et 99 chaînes personnalisables. Ce sont des chaînes d’effets où il est possible de cumuler un ou plusieurs des 108 effets proposés par le multi-effets. Il y a même un petit boucleur de 32 secondes. J’utilise beaucoup la distorsion ce qui ajoute un style intéressant à mes performances.

Il y a 3 commutateurs à pied : les 2 premiers permettent de faire défiler les patchs et le dernier vous permet d’activer ou de désactiver les effets. Il dispose d’une pédale à expression pour gérer le volume et la wah wah, et a aussi des capacités de pitch bending.

Dans l’ensemble, la GT1 ne vous donnera pas tous les détails que vous trouveriez dans une pédale très haut de gamme, mais elle vous en rapprochera, et cela me convient parfaitement !

En savoir plus sur Lila

Atsuhiro Oshiro

Mon effet favori est la pédale de loop : le looper. Parce qu’un looper est une machine à remonter le temps qui me permet de jouer avec moi-même !

Mes autres effets préférés sont le delay. Le delay permet de donner un son plus brillant au violon.

Et, j’utilise aussi la distorsion. La distorsion transforme carrément le violon en un autre instrument.

En savoir plus sur Atsuhiro

Vincenzo Di Silvestro

Je suis un violoniste italien, et je possède deux pedalboards. Le premier est un set de pédales à effets individuelles. Je le transporte à chaque fois que je voyage en voiture ou en train. Le second est un processeur d’effets associé à deux pédales individuelles que j’emporte dès que je dois prendre l’avion. Pour moi, il est important de travailler avec des pédales analogiques pour pouvoir ensuite reproduire le tout numériquement.

Sur le premier vous y trouverez : un harmonizer, un EQ, un compresseur, un pitch shifter, un delay, une reverb, un overdrive, un looper, une pédale à expression pour gérer le volume et un trémolo.

Sur le second : un processeur multi-effets, et j’embarque toujours ma pédale individuelle d’harmonizer et de delay.

En savoir plus sur Vincenzo

Shibi Maniyeri

J’ai toujours joué de la musique carnatique (musique classique indienne). Elle est la base de mon style de jeu que ça soit pour la voix ou le violon. La musique carnatique n’est pas basée sur les harmoniques mais sur les intervalles entre les notes.

Pour mes compos, j’utilise toujours mes propres réglages pour violon avec Logic Pro X. J’utilise surtout un compresseur et une reverb. Je les cumule l’un à l’autre pour donner un vrai timbre à l’instrument.

Cependant, j’ai toujours voulu obtenir une réverbération acoustique plus poussée. À force de recherche, j’ai trouvé mon bonheur en poussant ma reverb pour obtenir quasiment un son de cathédrale. J’y ai ajouté quelques subtiles modifications sur la durée de l’effet via un delay. Ces effets donnent un son profond et facilement identifiables même lorsqu’ils sont réduits au minimum dans un mix. J’essaye toujours d’avoir un timbre assez naturel car il prend tout son sens dans le style de jeu indien.

En savoir plus sur Shibi

Koi Anunta

Je choisis chaque pédale pour les raisons suivantes : elles ont le meilleur son entre toutes celles que j’ai essayés, elles doivent être faciles à utiliser et fiables. Voilà pourquoi j’utilise :

  • la reverb de Electro-Harmonix Holy Grail (la pédale dans son premier format original; je trouve qu’elle sonne bien mieux que le modèle mini)
  • le delay Boss DD-3 Digital
  • le looper Boss RC-20
  • les distorsions de la Digitech X-series metal master (elle génère des distorsions très agressives)
  • la wah wah de Xotic

J’ai toujours aimé le son des wah wah classic Dunlop mais elles se cassent trop facilement. J’en ai eu deux avant de les abandonner !

En savoir plus sur Koi

Harry Rogue

Mon effet favori est le delay by Source Audio Nemesis.

Il a vraiment tout ce dont vous avez besoin et même plus ! Il y a même un système de partages d’effets pour imaginer et construire de nouveaux effets, puis pour les partager à d’autres musiciens. Ça permet de s’inspirer et de créer vos propre sons !

J’utilise aussi beaucoup la reverb, et l’effet de delay Slap back qui me permet de dupliquer des sons.

En savoir plus sur Harry

Elsa Martignoni

J’adore la reverb et le delay !

En savoir plus sur Elsa

Elsa Martignoni

Bilan

Faisons un petit bilan de cette longue liste d’effets. 19 effets différents ont été cités par ces violonistes. 5 effets se détachent largement de cette liste, il s’agit (sans surprise) de :

  • Delay
  • Reverb
  • Distorsion
  • Wah wah
  • Harmonizer

Voilà donc 5 effets à ajouter à votre set si vous ne les aviez pas déjà 😉
Ils ne doivent pas être utilisés de façon permanente et leur utilisation va dépendre de votre style.

Ci-dessous, la liste des effets cités, leur type et le nombre de fois où ils ont été cités.

Effet Type Nombre de citations
Delay Effet d’ambiance / temporel 20
Reverb Effet d’ambiance / temporel 17
Distorsion Effet de saturation 12
Wah wah Effet de tonalités 11
Harmonizer Effet de modulation 8
Octaver Effet de modulation 5
EQ Effet de tonalités 5
Pitch Shifter Effet de modulation 4
Looper N/A 4
Overdrive Effet de saturation 4
Chorus Effet de modulation 3
Pitch bend Effet de modulation 2
Tremolo Effet dynamique 2
Glitch N/A 1
Stutter N/A 1
Booster Effet de gain 1
Phaser Effet de modulation 1
Compressor Effet dynamique 1
Impulse Response (IR) Effet de simulation 1
les effets favoris des violonistes

Un grand merci à tous ces violonistes pour avoir pris le temps de nous répondre !