Quel archet pour jouer votre instrument ?

Quel archet pour son instrument à cordes frottées ?

C’est une question qui revient fréquemment chez les violonistes souhaitant choisir un premier archet pour leur violon classique ou pour leur violon électrique, ou voulant monter en gamme en investissant dans un nouvel archet.

Comment choisir son premier archet ? Quelles sont les caractéristiques à prendre en compte lors de l’achat d’un archet ? Qu’est-ce qui qualifie un bon d’un mauvais archet ? Voici quelques éléments simples à comprendre et à analyser avant de choisir un archet.

Qu’est-ce qu’un bon archet ?

Demandez à tout violoniste, altiste ou violoncelliste, ils vous répondront qu’un bon archet est un objet qui se substitue à vous. Un élément que vous tenez dans votre main, mais qui doit faire partie de vous. Il doit devenir une extension de votre bras et se faire oublier lorsque vous jouez. L’archet est présent, mais il doit être « invisible » pour l’instrumentiste qui l’utilise.

Le choix d’un archet relève tout d’abord de votre propre ressenti. Vous pouvez essayer 10 archets, celui que vous choisirez, sera fonction de vos sensations et de votre style de jeu. Et si un autre instrumentiste essaye en même temps que vous ces mêmes archets, il n’aura certainement pas les mêmes impressions que vous.

Notez que les premières appréciations sont toujours difficiles à évaluer. Lorsqu’on essaye des archets, on a souvent du mal à décerner les réelles différences entre les uns et les autres. On les joue à la chaîne… Du coup, nos ressentis se perdent et se confrontent les uns aux autres. Il est évident que vous n’aurez pas de réelles certitudes le jour des essayages.

Cependant, tout un tas de caractéristiques sont à prendre en compte comme l’équilibre, le poids, la qualité de la mèche de crins, l’effort à fournir pour le manier, la courbure et la flexibilité de la baguette, la stabilité et durabilité dans le temps, etc.

Évaluer son niveau

Avant d’analyser les caractéristiques, il est essentiel de savoir où vous vous situez au niveau de l’apprentissage du violon ou du violoncelle par exemple. Maitrisez-vous parfaitement tous les mouvements d’archet ? Ou êtes-vous au conservatoire apprenant chaque semaine de nouvelles techniques ?

Si vous débutez l’apprentissage de votre instrument, un archet basique subviendra à vos besoins. Vous n’aurez pas de véritables attentes du côté de l’archet car les premières progressions concerneront tout d’abord la dextérité de vos mains, la tenue de l’archet dans la main puis la maîtrise des premiers mouvements. À ce stade, vous n’avez pas vraiment besoin d’un archet haut de gamme.

Bien entendu, il y a tout de même des points importants à noter. Lorsqu’on débute, il est préférable d’opter pour un archet au poids équilibré et avec une baguette assez ferme.

Puis plus vous allez progresser, plus vous serez exigeant vis-à-vis de votre instrument et de son archet. Nous allons détailler chacun de ces points dans cet article.

Quels sont les caractéristiques à évaluer pour choisir son archet ?

Pour sélectionner un archet, le ressenti du violoniste, de l’altiste ou de tout autre joueur va se baser sur plusieurs points :

  • Le son produit
  • Sa maniabilité
  • Son poids et son équilibre
  • Sa raideur vs sa souplesse
  • Son matériau de fabrication

Ces caractéristiques ne permettent pas de définir L’ARCHET IDÉAL. En effet, il est compliqué de répondre à tous les besoins avec un seul archet. Le choix dépend surtout de vous : de votre façon de jouer et de vos préférences en termes de réactivité et de son. Un archet adulé par un violoniste ne le sera peut-être pas par un autre violoniste. N’oubliez pas que le premier à l’utiliser n’est autre que vous. Seul votre ressenti doit donc être pris en compte !

Le son produit par l’archet

C’est une caractéristique évidente pour tout instrumentiste. Comme dans le choix de tout instrument de musique, le premier élément que l’on analyse est le son.

Et pourtant, de nombreux violonistes débutants peuvent avoir du mal à visualiser les distinctions sonores entre les archets car ils manquent de maîtrise. Dès que vous posséderez un certain niveau de violon, vous découvrirez l’importance des archets et leur capacité à générer des sons différents. En effet, les caractéristiques de l’archet vont modifier le son produit. La répartition de son poids va notamment changer la réponse des cordes lors du passage de l’archet. L’élasticité de la baguette va elle aussi modifier le son et sa réactivité. Le son produit doit être corrélé aux caractéristiques qui vont suivre.

La maniabilité

La maniabilité de l’archet est un facteur clé, probablement le plus important. Elle définit le lien qu’il y aura entre le joueur et l’archet. Elle est liée au cambrage de la baguette. Le cambrage est l’une des étapes de fabrication d’un archet. Il consiste à donner à la baguette la courbure désirée.

Un cambrage trop ou pas suffisamment prononcé va entraîner des difficultés de contrôle de l’archet. Il peut, par exemple, basculer étrangement sur le côté lorsqu’on le pousse. Notez que très souvent un mauvais cambrage oblige le joueur à surtendre son archet.

Maniabilité d'un archet

Manier un archet avec précision est quelque chose de compliqué lorsqu’on se lance ! S’il n’est pas facile de prendre en main un archet, il ne sera pas simple d’identifier les différences entre chaque archet lors de l’exécution de mouvements particuliers (martelé, staccato, sautillé, spiccato, etc.)
La principale difficulté d’un altiste, violoncelliste ou violoniste débutant, c’est d’apprendre à contrôler les membres de son corps pour réaliser de beaux mouvements d’archets.

L’archet que vous choisirez va donc aussi dépendre de votre capacité à l’utiliser. Si vous ne maîtrisez pas le spiccato, il vous sera compliqué de tester des archets plus appropriés à ce mouvement. C’est pourquoi on fait toujours référence au niveau de l’instrumentiste lors de la sélection d’un archet. Nous y reviendrons un peu plus tard en donnant des exemples d’archets conçus pour répondre aux besoins des instrumentistes en fonction de leur niveau et des prochaines étapes de leur apprentissage.

Le poids et sa distribution

Le poids de l’archet joue un rôle dans sa maniabilité par l’instrumentiste. Essayez de jouer quelques heures avec un archet de 100g… Nous parions que vous aurez des tensions au niveau du bras ! 🙂 Nous exagérons évidemment sur le poids !

En principe, un archet de violon en bois pèse à peu près 60 grammes, un archet d’alto pèse environ 70 grammes, un archet de violoncelle pèse approximativement 80 grammes et un archet de contrebasse a un poids d’environ 135 grammes. Ces poids peuvent varier de 1 à 3 grammes maximum. Tous les archets respectent ces masses de référence qui sont devenues des normes. Il est important de les respecter, car la précision du poids est en partie à l’origine de la pression posée sur les cordes. Si un archet est trop lourd ou trop léger, il ne produira pas un son intéressant.

La répartition du poids est un autre point clé. Elle doit être équilibrée de la pointe au talon pour une bonne tenue en main. Un bon équilibre est indispensable à un bon confort de jeu. Si, par exemple, le poids est un peu trop présent dans la pointe, l’archet aura tendance à basculer trop rapidement et imposera un effort supplémentaire au joueur.

Fabrication d'un archet de violon

Raideur VS Souplesse

La raideur ou la souplesse de l’archet détermine sa capacité à résister ou à faciliter les mouvements de l’instrumentiste. On peut aussi relier cette caractéristique à l’effort que doit produire le joueur pour utiliser son archet.

Plus un archet est raide, plus il sera stable et facile à jouer. Mais moins, il facilitera la création de nuances sonores.

Plus un archet est souple, plus il nécessite de l’habileté de la part du joueur pour le manier et plus il permettra d’élargir les possibilités sonores.

Cette caractéristique peut aussi être reliée à des spécificités de jeu. En effet, une baguette plutôt raide va permettre une tension plus grande de la mèche. Or, plus la mèche est tendue, plus les possibilités de rebonds sont grandes, mais moins le frottement des cordes pourra être nuancé.

Au contraire, une baguette plus souple induira une tension plus petite de la mèche ce qui va augmenter les possibilités de pression sur les cordes et donc agrandir la palette de sons.

Le matériau de fabrication

À l’heure actuelle, les archetiers utilisent 2 matériaux pour fabriquer des archets : le bois et la fibre de carbone. Le matériau de fabrication a une grande importance dans le prix final de l’archet.

Les archets en bois

L’appellation Brazilwood (bois brésilien)

Ces archets sont regroupés sous l’appellation Brazilwood. C’est en fait un terme générique qui fait référence à une grande quantité de bois tropicaux utilisés pour les archets d’entrée de gamme. Le terme ne désigne pas une appellation officielle, et ces archets ne sont pas tous fabriqués au Brésil. Ils sont nombreux à être conçus dans d’autres pays. Ce sont les archets que l’on retrouve généralement auprès des grands magasins de musique. Ils répondront aux besoins des violonistes débutants voire intermédiaires.

Attention cependant aux premiers prix… Il est vraiment préférable de les essayer ! Certains sont inutilisables ou le deviennent rapidement : courbures trop prononcées, évolution et dégradation de la baguette avec le temps, réaction extrême aux conditions climatiques, fragilité excessive, mauvais équilibre, etc.

Le pernambouc

Provenant du Brésil, le pernambouc est le bois de référence pour tous les archets en bois. Il est plébiscité par la quasi-totalité des archetiers et des grands instrumentistes. En effet, le bois de Pernambouc possède des caractéristiques idéales pour les archets. Il est suffisamment dense tout en ayant une excellente robustesse et élasticité. Il existe beaucoup de sous-espèces du pernambouc et donc de grandes différences qualitatives.

Malheureusement, son exploitation intensive en a fait un bois rare. Il est désormais une espèce protégée par des conventions internationales. Le gouvernement brésilien a d’ailleurs mis en œuvre de sévères restrictions à son exportation. Le pernambouc est devenu une perle rare.

Les archets en pernambouc se trouvent généralement chez des archetiers et des luthiers. Leur prix varie très largement en fonction de la qualité générale du produit et de la reconnaissance de leur concepteur. Vous en trouverez dans les 500 € jusqu’à des milliers d’euros.

un archetier fabriquant un archet
Pourquoi le pernambouc ?

Les archets d’aujourd’hui se basent quasiment tous sur le travail de l’archetier François Xavier Tourte, surnommé « le Stradivarius de l’Archet ». C’est au 18ème siècle que ce Français a voulu révolutionner la fabrication des archets.

À l’origine horloger, il a passé une grande partie de sa vie à réaliser des expérimentations autour du bois, de la forme, du poids, du crin et bien plus encore, pour obtenir l’archet parfait. Il est à l’origine de l’adoption du bois de pernambouc par les archetiers. Ses recherches attestent que les caractéristiques du pernambouc permettent d’obtenir la meilleure qualité possible pour un archet. Il a aussi beaucoup travaillé sur la courbure idéale de la baguette et sur la distribution de son poids du talon à la pointe.

Gravure de l'archetier François Xavier Tourte

Ses travaux restent aujourd’hui des références. François Xavier Tourte a marqué l’Histoire de l’archet de son empreinte. Ses archets sont d’ailleurs très recherchés par les plus grands instrumentistes. Comme les Stradivarius, ils représentent un investissement de choix !

Comment sont fabriqués les archets traditionnels en bois ?

Ces archets sont fabriqués à la main. Leur conception demande une grande minutie et précision. De la sélection du bois au cambrage de la baguette, il faut compter des dizaines d’heures pour confectionner un archet.

Si vous souhaitez découvrir les gestes d’un archetier et son travail complet lors de la fabrication d’un archet, on vous invite à regarder la vidéo jointe qui présente le travail de Roch Petitdemange.

Les archets en fibre de carbone

Face à la raréfaction du pernambouc, il a fallu imaginer de nouveaux matériaux capables de répondre aux besoins des archetiers et des instrumentistes à cordes frottées.

Les archets en fibre de carbone sont arrivés sur le marché il y a une quarantaine d’années. Ils sont une « initiative écologique » de nombreuses sociétés et archetiers souhaitant trouver une alternative au pernambouc. De nombreuses études autour de ce matériau de synthèse ont permis d’obtenir des caractéristiques quasi-équivalentes à celles qu’offrent le pernambouc. C’est pourquoi aujourd’hui, on trouve un très grand nombre d’archets en fibre de carbone.

La fibre de carbone, c’est quoi ?

Tout le monde a entendu parler des objets en fibre de carbone réputés comme plus légers et plus résistants.

La fibre de carbone s’obtient par l’assemblage de milliers de fils de fibre de carbone tissés entre eux dans un sens très précis. Individuellement, chaque fil est très cassant. Mais une fois tressés entre eux, ils permettant d’obtenir une grande résistance. À la fin de ce tissage, on obtient une sorte de tissu en fibre de carbone. Il faut ensuite le transformer en matériau modulable.

Pour cela, il faut le mélanger avec de la résine afin de former un composite, appelé aussi polymère de fibre de carbone. Il ne reste qu’à utiliser le composite avec des moules pour obtenir des objets. Après séchage, on obtient un matériau rigide ayant un rapport résistance/poids incomparable !

Les archets en fibre de carbone ont l’avantage d’être durable, robuste et stable. Une baguette en fibre de carbone est difficile à tordre, elle ne se brise pas facilement et surtout elle ne réagit absolument pas à l’humidité et aux changements de températures.

Nous vous garantissons ces affirmations ! Nous utilisons des archets en carbone pour tous nos événements, ils passent entre les mains de débutants et professionnels, parfois même de non-violonistes, ils touchent fréquemment le sol, ils sont surtendus par des musiciens inexpérimentés et prennent l’avion aussi souvent que nous. Et hormis des reméchages successifs, ils sont toujours là en parfait état et ne montrent aucun signe d’usure !

Tous les violonistes professionnels se déplacent avec plusieurs archets et ils sont nombreux à transporter un archet en carbone qui pourra répondre à des conditions climatiques extrêmes.

Ces archets conviennent à tous les budgets ; on en trouve à tous les prix. Cependant, les prix sont à lier à la qualité de l’archet. Les archets en carbone premiers prix satisferont les débutants. Malheureusement, leur poids est parfois important, ils manquent souvent d’équilibre et sont parfois un peu trop rigide. Les archets en carbone proposés à des prix plus importants font l’objet de véritables études afin de répondre aux besoins de musiciens à un moment précis de leur apprentissage ou de leur carrière.

Archets en fibre de carbone CodaBow

Allier le matériau au niveau et aux performances

L’avantage de la fibre de carbone est qu’elle permet d’ajuster le poids et sa distribution, en fonction du facteur raideur/souplesse.

C’est donc idéal pour imaginer des archets capables de convenir aux instrumentistes débutants, intermédiaires et professionnels, ou des archets convenant à un style de musique particulier (folk, classique, rock, etc.)

Nous l’avons vu plus haut, le choix d’un archet dépend grandement de votre capacité à le manier et de votre technique. Les fabricants d’archet en carbone ont donc imaginé des archets pouvant satisfaire les besoins de chaque instrumentiste à un moment précis de leur apprentissage.

Enfant tenant un archet de violon

En étudiant les standards pédagogiques des conservatoires et des écoles de musique, et en partenariat avec des professeurs, ils ont imaginé des baguettes convenant à chaque niveau. Ainsi, si vous débutez le violon, vos premiers mouvements d’archets seront le legato, le détaché puis le staccato. La distribution de la masse et la raideur de ces archets pour débutant conviennent à la pratique de ces mouvements. Puis, vous pourrez basculer sur un nouvel archet convenant à votre niveau de progression.

Ces fabricants proposent aussi des archets adaptés aux instrumentistes classiques avec une souplesse importante, ou à des styles nécessitant plus de percussions et de rebonds grâce à une baguette plus rigide.

L’exemple CodaBow

CodaBow est un fabricant américain d’archets en carbone. Il propose une quinzaine de gammes d’archets pour violon, alto et violoncelle. Chacun d’entre eux répond à un besoin précis pour les instrumentistes. Ils suivent une marge de progression technique liés aux mouvements d’archet, aux nuances, aux gestes de votre bras, etc. Jusqu’à l’obtention d’un niveau professionnel qui orientera le choix de l’archet en fonction des préférences du joueur et de son style de jeu.

Par exemple, CodaBow a imaginé l’archet Joule pour les violonistes électriques. Ils sont nombreux à l’avoir adopté dont Jonathan H. Warren ou bien Matt Bell !

Le Joule a été étudié pour faire vibrer parfaitement toutes les cordes des violons électriques qui peuvent avoir de 4 à 7 cordes.

En effet, plus la corde est grave, plus son diamètre est conséquent, et plus il est difficile de la faire vibrer et d’obtenir une bonne réactivité. Le Joule est légèrement plus lourd pour exercer une pression plus forte sur les cordes. Et la distribution de sa masse est accentuée sur la pointe de l’archet pour une réactivité sur les cordes les plus graves.

Joule archet pour violons électriques

Il est aussi plus rigide afin de convenir à des styles musicaux plus rythmés (rock, pop, etc.) Ci-dessous la présentation du Joule par le violoniste électrique Jonathan H. Warren.

Des archets CodaBow sont disponibles dans notre boutique. Ils existent en version violon, alto, violoncelle et certains sont spécifiques aux contrebasses. Nous ne proposons pas tous les modèles, mais pouvons vous les obtenir sur commande. Nous avons présenter la totalité des archets en fibre de carbone CodaBow dans un article dédié.

Notre avis entre archet bois et archet carbone

Le choix d’un archet est à relier aux caractéristiques précédentes : son produit, sa maniabilité, son poids et son matériau de fabrication. Le tout est à mettre en comparaison en fonction de votre propre ressenti lorsque vous jouez. Il faut aussi tenir compte de votre niveau d’instrumentiste et de votre budget.

Pour les archets en fibre de carbone

Les +

> Très résistant
> Réflexions menées par certains fabricants autour du niveau de l’instrumentiste et du style de jeu pour proposer des archets particuliers
> Moins d’entretien (le cambre de la baguette évolue moins que sur un archet en bois)
> Insensibilité aux conditions climatiques (changements de températures et d’humidité)
> Rapport qualité/prix

Les –

> Attention à l’équilibre de la baguette sur les premiers prix
> Certains archetiers refusent parfois de remécher les archets en carbone
> Aucune notion de valeur dans le temps pour les archets en carbone
> Moins prestigieux qu’un archet en bois

Pour les archets en bois

Les +

> Fabrication artisanale signée par un archetier
> Le prestige de l’archet en bois
> Investissement sur le long terme (l’archet prend de la valeur si sa qualité est reconnue)

Les –

> Attention aux premiers prix qui sont souvent non utilisables (fabrication industrielle)
> Coût supérieur à un archet carbone pour une qualité équivalente
> Utilisation du bois de Pernambouc (protégé et menacé de disparition)
> Très sensible aux conditions climatiques
> Entretien plus important et régulier à faire auprès d’un archetier (cambrage de la baguette notamment)
> Plus fragile qu’un archet carbone

Bien entendu, les avantages et désavantages ci-dessus sont à mettre en corrélation avec vos besoins. De notre côté, nous privilégions les archets en carbone pour leur rapport qualité/prix et surtout leur grande résistance ce qui est un atout indéniable pour faire essayer nos violons lors d’événements ! Cependant, Laurent Bernada, co-fondateur de 3Dvarius et violoniste, ne se déplace jamais sans son archet en bois. Il possède aussi un archet en carbone qui le suit sur chaque concert. Voici ce que nous suggérons en fonction de votre niveau.

Est-ce qu’un archet a un véritable rôle dans votre jeu avec un violon électrique ?

Après tout ce qu’on vient de dire, la réponse semble évidente, non ? Vous avez encore des doutes, alors laissez-nous vous éclairer !

Si un archet à une importance dans votre jeu avec un violon classique ou tout autre instrument acoustique, pourquoi n’en aurait-il pas avec votre violon électrique ?

Bien sûr qu’un archet va influer votre style de jeu que cela soit au violon classique ou électrique. Avec un instrument classique, l’archet joue un rôle un peu plus important, car il est à l’origine de la réactivité et de la puissance sonore de votre instrument. Alors qu’au violon électrique, la puissance sonore n’est pas relative à l’instrument, mais au volume choisi sur l’amplificateur.

Cependant, chaque archet produit des sons différents, même avec un violon électrique.


Matt Bell, violoniste électrique, jouant un 3Dvarius à 5 cordes avec un archet en carbone

Essayez donc 10 archets avec votre violon électrique et analysez le spectre sonore. Vous vous rendrez bien compte qu’ils ne sont pas identiques. Comme expliquées précédemment, les caractéristiques de l’archet vont faire vibrer les cordes de différentes manières. Or, le son produit sera retransmis à l’identique avec votre violon électrique grâce à l’interprétation des vibrations par les capteurs du chevalet, puis par la retransmission du signal par l’ampli.

Quel archet me conseillez-vous pour mon instrument électrique ?

Si vous possédez déjà un archet en bois, et s’il vous satisfait pleinement, vous pouvez tout à fait l’utiliser avec votre alto ou violon électrique. Il sera un premier repère pour découvrir votre nouvel instrument électrique.

Il est vrai que beaucoup de violoniste choisissent d’associer leur violon électrique avec un nouvel archet. C’est souvent par simplicité d’utilisation. Ils préfèrent avoir deux archets, un dans chaque étui de violon, afin d’éviter de transférer leur archet à chaque déplacement.

Généralement, les instrumentistes à cordes frottées électriques choisissent de combiner instrument électrique et archet en carbone. Mais il n’y a ici aucune obligation. C’est souvent la volonté d’allier deux éléments aux « technologies plus récentes ».

Chez 3Dvarius, nous utilisons des archets en carbone quotidiennement et nous en sommes ravis. Ils satisfont tous nos besoins. Le prix d’un archet carbone est variable, mais un bon archet carbone reviendra toujours moins cher qu’un bon archet en bois. Cependant, dans les gammes d’archets les plus chères, il est difficile d’obtenir un aussi bon archet en bois à un même prix qu’un archet en carbone. Le rapport qualité/prix des archets en carbone reste imbattable ! Il est clair qu’un très bon archet en carbone sera toujours plus abordable qu’un très bon archet en bois…

Choisissez surtout un archet qui correspond à votre technique de jeu. Si possible, prenez la gamme supérieure à votre niveau ce qui vous permettra de poursuivre votre apprentissage et de ne pas vous limiter à ce que vous savez déjà faire.

Si vous possédez déjà un archet en bois, il peut être intéressant de le coupler à un second archet en carbone. C’est une sécurité supplémentaire si vous deviez, un jour, vous produire dans un pays tropical aux conditions climatiques très humides, ou simplement un soir un peu frais en bord de mer.

Si vous êtes un joueur adepte du violon électrique à plus de 4 cordes, on vous recommande fortement le Joule. Ses caractéristiques sont idéales pour les cordes les plus graves.

Images et sources : France Musique, Wikipédia, Gravure de F.X. Tourte réalisée by J.Frey (1818), Codabow, Hadhuey – Kohlenstofffasermatte, Unsplash @shyshkina, @joeltimothy.co, Shutterstock Enrique Micaelo