Qu’est-ce que la méthode à 4 câbles ? Comment l’utiliser ?

Appelée aussi la 4CM ou « Four Cable Method », la méthode à 4 câbles est une configuration pour les chaînes d’effets.

C’est un concept assez simple qui ne fait appel à aucune nouvelle technologie. Il offre de nouvelles possibilités dans la configuration d’une chaîne d’effets afin d’avoir un contrôle du son plus poussé.

Comme son nom l’indique, c’est une chaîne d’effets nécessitant 4 câbles jack ! La méthode à 4 câbles consiste à créer un câblage entre un amplificateur et un pédalier, qu’il soit sous la forme d’une série de pédales ou un processeur d’effets comme l’Ampero II.

L’objectif est de créer un routage spécifique du son entre ces deux éléments. Ce qui permet de placer en amont ou en aval des effets particuliers pour créer de nouvelles sonorités.

Pourquoi utiliser la méthode à 4 câbles ?

La méthode à 4 câbles permet de positionner chaque effet avant ou après l’amplificateur et de bénéficier de la qualité de celui-ci. En effet, un amplificateur peut colorer le son d’un instrument grâce à son pré-ampli, son EQ et ses autres paramètres de configuration.

Les effets sonnent différemment selon leur position dans une chaîne. Par exemple, une reverb positionnée en début ou en fin de chaîne transforme le son obtenu. Tout comme une distorsion n’a pas le même timbre si vous la placez en début ou en fin de chaîne d’effets.

La méthode à 4 câbles se base donc sur le fait que chaque effet se comporte différemment selon sa position dans la chaîne d’effets.

La méthode 4CM dans le cas des guitares

En guitare électrique, la méthode à 4 câbles est souvent utilisée afin de limiter la distorsion naturelle générée par l’amplificateur. En effet, plus le gain est poussé sur l’amplificateur, plus une forme de compression sonore se fait entendre. Or, cette compression peut compromettre la qualité de certains effets positionnés en amont de l’ampli notamment les effets de spatialisation dont font partie la reverb et le delay. La méthode 4CM évite ce désagrément en isolant certaines parties de la chaîne d’effets. Le principe est d’utiliser un système de boucle d’effets pour dériver une partie du signal.

Certains guitaristes l’utilisent aussi pour bénéficier de la couleur que peut donner l’amplificateur au son. Lorsque un amplificateur dispose d’un très bon pré-amplificateur, il se peut que la méthode 4CM soit à implémenter dans votre chaîne sonore lors de concerts ou d’enregistrements. Dans ce cas, le son passe par l’ampli avant d’être redirigé vers la table de mixage.

La méthode 4CM dans le cas des instruments à cordes frottées

Dans le cas des instruments à cordes frottées, et tout comme pour les guitares, cette méthode peut servir à limiter la compression sonore et à tirer parti des avantages proposés par un ampli.

Elle peut aussi vous aider à contrôler le bruit produit par les frottements de l’archet. Ce bruit est causé par les changements de direction que le musicien donne à l’archet. Il est capté par le pickup de l’instrument puis reproduit dans le signal audio. Que votre instrument soit un violon, un violoncelle ou un alto, qu’il soit acoustique ou électrique, ce bruit est certainement présent.

C’est un bruit qu’on élimine généralement dans des productions audio classiques, jazz, blues, pop, etc. Les ingénieurs son souhaitent le supprimer, car ils souhaitent conserver uniquement le son de l’instrument. Dans une chaîne d’effets, si ce bruit n’est pas éliminé, il va être boosté par tous les effets utilisés puis par l’ampli.

Attention, l’élimination de ce bruit n’est pas toujours obligatoire. Cela dépend de ce que le musicien souhaite obtenir comme rendu sonore. En effet, certains violonistes aiment le préserver afin de générer un son brut bien spécifique. Certains musiciens, adeptes de sons au gain très poussé abusant de saturation, aiment l’aspect grunge de ce bruit et le préserve dans la chaîne pour obtenir un effet particulier.

Notez qu’il existe une multitude de possibilités pour limiter ce bruit. La méthode 4CM est l’une d’entre elles.

Comment limiter le bruit créé par les frottements de l’archet avec la méthode 4CM ?

Pour le limiter, vous pouvez isoler votre début de chaîne, passer par l’ampli via la méthode 4CM, réduire la présence des basses fréquences depuis l’égaliseur de votre amplificateur en ciblant la bande de fréquences dans laquelle se trouve ce bruit puis poursuivre votre chaîne d’effets.

On va cibler ce bruit en dessous de 150 Hz pour un violon à 4 cordes. Cette référence est à adapter pour les 5, 6 et 7 cordes qui disposent de cordes plus graves. Sans adaptation, vous risquez d’éliminer certaines fréquences graves produites par les cordes supplémentaires.

Comment mettre en œuvre la méthode à 4 câbles ?

Pour implémenter la méthode à 4 câbles, vous aurez besoin de :

  • Un instrument de musique
  • 4 câbles jack
  • Un amplificateur possédant un système de boucle d’effets (appelé aussi le Send & Return). Ci-dessous l’ampli Acus Oneforstrings 8 disposant de ce système.
  • Un pédalier ou un processeur multi-effets disposant lui aussi d’un système de boucle d’effets. L’Ampero II est équipé de ce système. En plus des prises habituelles, ce processeur possède des prises Send & Return.

Les prises Send et Return de l'ampli Acus 8

Le principe du système Send&Return

Ce système utilise différents noms selon les marques : fx out, fx in, fx send, Out, effect out, effect send, fx return, effect in, effect return, etc. Mais les termes les plus communs restent : Send and Return ou Send & Return.

Sur un ampli ou sur un processeur d’effets, ce système se présente sous la forme de deux prises jack. La première permet de faire sortir le signal de l’appareil, et la seconde permet de le faire entrer dans ce même appareil. Ci-dessous les deux prises jack utilisées pour la méthode à 4 câbles sur l’Ampero II Stomp.

Les prises Send et Return de l'Ampero II Stomp

Nous proposons des processeurs d’effets préconfigurés pour les violons, altos et violoncelles. Par exemple, les Ampero II Stomp vendus sur notre site contiennent une série de presets adaptés aux fréquences de ces instruments de musique afin d’assurer aux musiciens un son précis et qualitatif. Nous avons aussi des collections de presets pour ce processeur d’effets. Dans la vidéo suivante, les effets classiques sont présentés par le violoniste Eduardo Bortolotti.

Exemples de configurations avec le processeur d’effets Hotone Ampero II

  • Connectez le premier câble de votre instrument (1.1) à l’entrée IN du processeur d’effets (1.2).
  • Connectez le second câble de la sortie Send du processeur d’effets (2.1) à l’entrée instrument de l’amplificateur (2.2) ainsi vous allez bénéficier des avantages du pré-ampli de votre amplificateur pour adapter votre son.
  • Connectez le troisième câble de la sortie Send de l’amplificateur (3.1) à l’entrée Return du processeur d’effets (3.2).
  • Connectez le quatrième câble de la sortie standard du processeur d’effets (4.1) à l’entrée Return de l’amplificateur (4.2).

La méthode à 4 câbles détaillée dans un schéma

Avec ce système, vous pouvez contrôler l’emplacement de chaque effet dans vos presets. Seront-ils placés avant ou après l’amplificateur ? C’est très facile de faire des tests et d’imaginer de nouvelles chaînes d’effets.

Selon les processeurs, il faut activer le système à 4 câbles dans le menu de l’appareil puis l’intégrer dans vos chaînes d’effets. En ce qui concerne l’Ampero 2, il existe 3 modules pouvant être utilisés dans les chaînes d’effets :

  • FX SND : ce module envoie un signal à des appareils externes via la prise Send de l’Ampero II Stomp.
  • FX RTN : ce module réceptionne un signal provenant d’un ou plusieurs appareils externes via la prise Return de l’Hotone Ampero II Stomp.
  • FX LOOP : ce module permet d’insérer des effets provenant de pédales à effets externes. Il utilise à la fois les prises d’entrée (send) et de sortie (return).

Une chaîne d'effets créée sur l'Ampero II Stomp utilisant le Send & Return

Images et sources : Hotone Audio, Acus, 3Dvarius

Tags : effets

Subscribe to our mailing list and receive our tips