Comment se brancher sur scène ?

5 façons de brancher son instrument sur scène

Il existe plusieurs configurations pour brancher un instrument de musique sur scène. Les configurations mentionnées ci-dessous s’appliquent à tout type d’instrument câblé comme la guitare, le violon, l’alto, la basse, le violoncelle, le bouzouki, la mandoline, ou autres.

Dans le cas d’un instrument qui n’est pas équipé d’une sortie jack comme un violon classique, ou une guitare acoustique, il faudra investir dans un moyen pour amplifier votre instrument.

Évidemment, le plus simple est de disposer d’un instrument pré équipé d’une sortie jack. C’est pour cela que les instruments électriques ont été inventés ! Ils sont idéals pour une utilisation sur scène car il est très simple de les brancher !

5 configurations de branchements sur scène

Configuration 1 : le boîtier DI vers la table de mixage

La plus simple et l’une des plus utilisées des chaînes sonores lors de la majorité des concerts.

  • Instrument de musique
  • Pédales à effets (optionnel)
  • Boitier DI
  • Table de mixage
  • Enceintes bain de pied ou in-ear monitors (retour avec mix personnalisé)
  • Enceintes de façade

Configuration DI + Table de mixage

Dans cette configuration, les enceintes bain de pied serviront de retour son pour les musiciens. Il est recommandé d’avoir une enceinte bain de pied par musicien. Comme le retour passe par la table de mixage, il sera possible de créer un mix par musicien. Si vous ne disposez pas d’une enceinte bain de pied par musicien, il faudra vous entendre avec le ou les autres musiciens sur le mix personnalisé.

En bout de chaîne sonore, il est probable que des modifications soient apportées par l’ingénieur son au son en façade. Il s’agit du son final qui sera envoyé vers le public. L’ingénieur va l’adapter à l’espace afin de le rendre cohérent et en adéquation avec les attentes du groupe et du public.

Qu’est-ce qu’un boitier DI ?

Un boîtier DI, pour Direct Injection, est un appareil qui va permettre de gérer la haute impédance de votre instrument de musique et de l’adapter au signal attendu par une table de mixage par exemple.

Un instrument de musique produit un signal électrique à haute impédance, de plus il est transmis par un câble jack mono asymétrique. À l’inverse, une table de mixage ou une carte son a besoin d’un signal de faible impédance symétrique. Le boîtier DI va réceptionner le signal asymétrique à haute impédance et l’adapter au récepteur. Le but est d’avoir un signal de qualité respectant le spectre sonore joué.

Configuration 2 : le boîtier DI vers un ampli et la table de mixage

Une autre configuration qui est très simple à mettre en œuvre. Elle est utilisée par les instrumentistes lorsqu’ils ne disposent pas d’un retour type bain de pieds.

  • Instrument (violon électrique, basse, etc.)
  • Pédales à effets
  • Boitier DI
  • Ampli – 1ère sortie du DI (retour en bout de chaîne d’effets)
  • Table de mixage – 2ème sortie du DI
  • Enceintes de façade

Config DI + Ampli

Dans ce cas, l’ampli est utilisé comme retour par l’instrumentiste. On peut remplacer l’amplificateur par des in-ear monitors. Ce sont des écouteurs intra-auriculaires qui permettent de réceptionner un mix afin qu’il soit directement entendu par le musicien.

Découvrez sur notre article sur les avantages des in-ear monitors.

Pour s’entendre et être entendu, le musicien va utiliser la double sortie du boîtier DI pour envoyer le signal à la fois vers la table de mixage et vers son propre ampli qui lui servira de retour son. Ainsi, il bénéficie de son propre retour son en bout de sa chaîne d’effets. L’inconvénient de cette configuration est que le musicien ne peut pas récupérer le son des autres instruments dans son retour. Il est donc impossible de créer un mix dans le retour.

Configuration 3 : le boîtier DI vers un ampli et la table de mixage + un retour bain de pied

Certains musiciens utilisent en même temps la configuration 1 et 2. Il s’agit souvent des puristes du son. Ils bénéficient d’un retour son en provenance de la table de mixage pour entendre les autres musiciens. Et en même temps, ils vont contrôler leur son en bout de chaîne d’effets en utilisant leur ampli pour entendre distinctement leur son.

  • Instrument (violon électrique, basse, etc.)
  • Pédales à effets
  • Boitier DI
  • Ampli – 1ère sortie du DI (retour en bout de chaîne d’effets)
  • Table de mixage – 2ème sortie du DI
  • Enceintes bain de pied (retour avec mix personnalisé)
  • Enceintes de façade

Configuration DI + Ampli + Table de mixage + Enceintes

Configuration 4 : le microphone

C’est la plus difficile à mettre en œuvre, car il faut bien connaître son matériel, disposer du bon matériel, et posséder un bon ingénieur son. En effet, mal mise en œuvre, cette configuration peut générer du larsen. Pour les instruments possédant une prise jack, c’est la configuration des guitaristes (ou bassistes) puristes et adeptes d’un ampli en particulier !

  • Instrument (violon ou guitare électrique par exemple)
  • Pédales à effets
  • Ampli (retour en bout de chaîne d’effets)
  • Microphone
  • Table de mixage
  • Enceintes de façade

Config ampli + microphone

Cette configuration est plus fréquente en studio que sur scène. Elle est souvent mise en place sur scène lors de concerts de grands artistes. C’est souvent lorsqu’un guitariste souhaite capter le son de son propre ampli. Le principal objectif de cette configuration est de capter avec un microphone la sonorité apportée par l’ampli. Car l’ampli peut lui aussi « colorer » le son.

Notez que le microphone est indispensable pour certains instruments comme la flûte. Difficile de sonoriser un instrument à vent sans micro…

Malheureusement, utiliser des microphones peut vite devenir un casse-tête. S’ils sont mal placés ou trop proches les uns des autres, c’est là que le larsen peut être généré.

Cette configuration est à éviter sur scène si vous ne disposez pas du matériel adéquat (sauf cas particulier des instruments de musique impossible à sonoriser sans microphone). Vous risquez d’avoir du larsen à tout moment !

Découvrez notre article sur comment limiter les bruits parasites dans votre signal audio.

Configuration 5 : utiliser un sans-fil

Une configuration sans-fil afin de laisser libre l’instrumentiste qui ne dépend plus de la longueur de son câble jack.

  • Instrument (violon électrique) et son émetteur sans fil
  • Récepteur sans fil connecté à un multi-effets
  • Boitier DI
  • Enceintes bain de pied (retour)
  • Enceintes de façade

Configuration sans-fil

Notez que cette solution sans fil peut très bien fonctionner avec les précédentes configurations. Il suffit d’intercaler le système sans-fil entre votre instrument, sur le schéma un violon électrique, et votre pédale à effets ou directement votre ampli si vous n’utilisez pas d’effets.

Adaptez les configurations entre elles

Les 5 configurations ne sont pas fixes. Vous pouvez ajouter du matériel dans la chaîne sonore, remplacer les retours par des in-ear monitors ou utiliser de manière systématique des enceintes bain de pied. Aucune configuration n’est arrêtée ! Libre à vous de les adapter à vos besoins.

Sources & images : fabricants et 3Dvarius