Se lancer dans le live streaming en tant que musicien

Pourquoi se lancer dans le streaming en tant que musicien ?

Le streaming live commence à prendre de l’importance dans le milieu musical. La pandémie du Covid19 a très largement développé ce mode de diffusion qui convient parfaitement à un musicien solo ! De nombreux musiciens se lancent en direct sur des plateformes come Twitch et plusieurs d’entre eux arrivent à en vivre. Il y a encore de la place dans ce mode de diffusion. Aujourd’hui, le streaming en direct est devenu un excellent moyen pour se faire connaître et élargir sa visibilité.

Qu’est-ce que le streaming ?

La définition de base du streaming précise qu’il consiste en la diffusion en continu en ligne d’un flux vidéo ou audio sans téléchargement sur support physique.

C’est en fait un moyen de diffusion d’un contenu multimédia afin de permettre à quiconque de le lire sans téléchargement sur son disque dur. Aujourd’hui, toutes les plateformes de diffusion de musique ou de vidéos utilisent le streaming : Spotify, Deezer, YouTube, les émissions en replay de vos chaînes de TV, les plateformes de VOD, etc.

Notez que la définition ne fait pas référence à une diffusion en direct. L’association entre le direct et le streaming s’est démocratisée avec les diffusions live sur les plateformes YouTube, Facebook ou Twitch par exemple.

Le streaming existe depuis très longtemps. Il n’était pas accessible à l’arrivée d’Internet, car les débits ne permettaient pas une diffusion en direct correcte, mais dès que l’ADSL s’est démocratisée, il a pris une réelle importance dans notre utilisation quotidienne de l’Internet.

live streaming

Streaming et musique

Le streaming et la musique sont indissociables sur Internet. Sans ce protocole de diffusion, vous ne pourriez pas regarder des clips sur YouTube, des concerts sur Facebook ni écouter les albums de vos artistes préférés sur Spotify.

Dans cet article, nous n’allons pas aborder les utilisations « classiques » du streaming. Avec ce terme, nous ciblons ces actions devenues basiques que réalisent tous les musiciens comme partager son dernier clip vidéo, mettre en ligne son dernier album, etc.

Quelle plateforme choisir pour le live streaming musical ? Découvrez notre comparatif des 5 plateformes les plus utilisées actuellement.

Nous allons nous focaliser sur une utilisation très spécifique du streaming : le streaming live. Il consiste à diffuser en direct auprès de votre communauté et d’inconnus votre musique.

Pourquoi se lancer dans le streaming live en tant que musicien ?

Le streaming live est en pleine expansion. Il a trouvé sa place auprès de nombreuses communautés notamment celles des jeux vidéo. De nombreux gamers diffusent leurs exploits et fails sur des plateformes. Certains le font par simple passion, d’autres en ont fait leur métier.

Dans l’univers de la musique, on a vu beaucoup de « concerts à emporter » filmés en direct, apparaître lors des quarantaines internationales liées à la pandémie de Covid-19. Lequel d’entre nous n’a pas assisté ou revu après diffusion un concert de son ou ses artistes préférés. Nous citerons en exemple le chanteur français Mathieu Chedid -M- ou le DJ Bob Sinclar qui nous ont ravi de petites performances faites maison depuis leur lieu de vie !

Pour n’importe quel musicien, et surtout pour les instrumentistes, le streaming live peut vous permettre de pratiquer avec un public, de créer, développer et fédérer une communauté autour de votre musique, de partager vos créations, d’obtenir des retours, d’échanger sur des dizaines de sujets, de générer des revenus, de vous démarquer des autres, etc.

Quel matériel pour se lancer dans le live streaming ?

Définir vos objectifs

Il est important de partir avec quelques objectifs pour ne pas se lancer sans intérêt et déterminer pourquoi vous aller streamer. Quelques questions doivent être posées avant de vous lancer. Elles permettent de clarifier vos objectifs. Sans objectif, vous risquez de streamer quelques semaines, puis la motivation disparaîtra, car vous ne saurez pas pourquoi vous êtes en direct !

Qu’attendez-vous de ces streamings en direct ?

Dans un premier temps, et si on reformulait cette question en : pourquoi diffuser sa musique ?

Du coup, la question vous semble certainement plus évidente ! Le verbe streamer est en fait synonyme de diffuser. Et si un musicien souhaite diffuser sa musique, c’est simplement qu’il veut partager ce qu’il joue. C’est en fait l’objectif même des musiciens !

Streamer peut faire découvrir votre musique et vos talents de musiciens et/ou de chanteurs. C’est une très bonne idée pour s’offrir de la visibilité et étendre sa communauté, voire la créer si vous partez de zéro.

De combien de temps disposez-vous pour streamer ?

Streamer prend du temps, il faut consacrer quelques heures à chaque stream. La régularité des streams est aussi la clé de la réussite. Définir des plages hebdomadaires de stream est important. Votre audience saura où vous trouvez tous les mercredis soir à 9h par exemple !

Réfléchissez donc au temps que vous pouvez consacrer à cette activité. Êtes-vous disponibles en journée ou en soirée ? Combien d’heures par semaine pouvez-vous offrir au streaming ?

Tous les streamers vous diront qu’être régulier est essentiel pour développer une audience. Si vous n’avez peu ou pas de temps à consacrer à ces streams, il sera difficile d’augmenter votre nombre de spectateurs et d’élargir votre communauté.

Cette vidéo est extraite d’un concert diffusé en direct sur Twitch auquel a participé la violoniste Daniela Padrón avec le groupe Gaêlica.


C’est pourquoi avoir un planning hebdomadaire régulier est important. Non seulement, vos spectateurs savent quand vous retrouver sur votre stream, mais aussi, cela vous impose d’être présent et de respecter ce planning. Beaucoup de musiciens ont du mal à tenir un rythme de composition et de publication. Mais le meilleur moyen de respecter des horaires, c’est de les créer… Bien entendu, cela ne vous empêche pas de faire des streams improvisés ou d’annuler un stream en cas de pépin.

Il est aussi important d’informer votre communauté du lancement de vos lives. Pour cela, les réseaux sociaux sont un excellent moyen de communication, et pensez à créer un serveur Discord. Discord est à la base une plateforme de VoIP comme Zoom ou Skype. Mais, elle permet de créer des salons vocaux ou textuels comme sur un forum pour créer un espace d’échange avec votre communauté. C’est un must-have !

Quelle ligne éditoriale adopter en tant que musicien ?

Sur ces plateformes de streaming en direct, les créateurs sont nombreux et partagent vraiment tout et n’importe quoi !

Certains sont cuisiniers et réalisent des recettes en direct, d’autres jouent à des jeux vidéo en solo ou lors de parties multijoueurs, certains sont dessinateurs ou peintres, etc. Il y a même des développeurs d’applications, des mécaniciens fous de moto, des adeptes de la méditation ou encore des professeurs de mathématiques.

Le matériel du violoniste Volt

Certains streamers proposent des contenus diversifiés et sont à la fois musicien, joueur de jeux vidéo, professeur et cuisinier ! Ils diffusent simplement leurs passions.

Jouer et partager votre musique

Pour un musicien, plusieurs possibilités s’offrent à vous ! Vous pouvez jouer vos propres compositions, faire des reprises instrumentales, recréer des titres célèbres à l’aide d’un looper, partager votre processus créatif lors de la composition d’un nouveau titre, inviter et jouer avec d’autres musiciens, proposer des sessions d’échange autour de thèmes, etc.

Partager vos sessions quotidiennes de pratique

Certains musiciens de musique classique partagent leur session de pratique journalière. Nous avons pu voir par exemple un violoncelliste d’un orchestre européen répétant ces gammes et morceaux en direct. Il interagissait avec les spectateurs présents qui commentaient en encourageant, posant des questions et remerciant.

Partager votre processus de composition de titre

Certains streamers composent en direct de nouveaux titres et expliquent avec précision ce qu’ils mettent en œuvre. Très souvent, ils deviennent des consultants car des questions leur sont posées sur des plugins utilisés, le DAW choisi, une bibliothèque audio, etc.

Conseiller vos spectateurs

Généralement, une discussion s’établit entre le musicien et les spectateurs autour de votre technique, du compositeur du morceau, du répertoire, d’un solo un peu compliqué, etc. Certains suggèrent d’autres titres qu’ils apprécient tout particulièrement. Et beaucoup de questions fusent autour de l’apprentissage de l’instrument. Pour les musiciens, il y a beaucoup de partage de connaissance.

En fait, tout peut être partagé et commenté par les spectateurs présents dans la limite de l’acceptable et des conditions de chaque plateforme évidemment. Un exemple avec Herman Li, le célèbre guitariste du groupe Dragon Force, possède une chaîne Twitch sur laquelle il joue seul ou avec d’autres guitaristes. Il ne les connaît pas tous, ce sont parfois des guitaristes désireux de partager un morceau avec lui. Après le morceau, il y a un échange et de nombreuses questions sont posées. Il offre des conseils sur sa façon de jouer, la gestion de sa carrière, le matériel qu’il utilise, etc.

Ce qui compte, c’est que vous choisissiez votre ligne éditoriale. Évitez de copier-coller le style d’un autre musicien. Il risque de ne pas vous correspondre, et si vous vous imposez une ligne éditoriale qui ne vous convient pas, vous risquez de vous enfermer dans quelque chose qui ne vous ressemble pas. Non seulement, vous allez vous dégoûter et arrêter rapidement, car vous ne prendrez aucun plaisir, et les spectateurs présents risquent de ressentir ce manque d’intérêt.

Combien peut-on gagner en streamant ?

Si vous pensez devenir millionnaire en quelques jours, changez de direction et oubliez le streaming. Ça n’est pas avec cette activité que vous pourrez vous offrir la villa de vos rêves en bord de mer. 😉

Exister dans le streaming vidéo demande du temps et beaucoup de patience. On n’acquiert pas de la visibilité et de la notoriété après quelques heures de diffusion. Tout musicien a conscience que construire une certaine reconnaissance ne s’obtient en quelques semaines !

Certes, il y a des exceptions comme le célèbre joueur Ninja qui gagnerait plus de $500 000 par mois selon certains médias. Mais la plupart des streamers dépendent de la taille de leur communauté et de la générosité de cette même communauté. La diversification des sources de revenus est aussi un aspect essentiel.

Les sources de revenus mentionnées ci-dessous ne sont pas disponibles sur toutes les plateformes de streaming.

Les dons

Les spectateurs peuvent faire des dons lors d’un live. Le montant des dons est à la décision du spectateur. Généralement, ils sont entre 2 et 10 €. Dans de rares cas, ils peuvent être 100 à 1000 fois plus importants ! Faire un don semble peu commun, mais c’est vraiment monnaie courante sur Twitch !

Les abonnements

Il y a ensuite les abonnements qui permettent aux spectateurs d’avoir accès à du contenu exclusif comme des emotes, des replays, etc. Sur Twitch, un abonnement en France coûte 3,99 €, mais les 3,99 € ne vont pas directement dans la poche du streamer. Twitch prend une commission au passage. Si vous débutez, un abonnement vous rapportera environ 1,2 €. Et plus vous serez reconnu, plus ce montant sera important. Des chiffres trouvés sur Internet évoquent un versement d’environ $3 par abonnement si vous avez plus de 10 000 abonnés.

Attention, 10 000 abonnés, c’est un sacré nombre, surtout que vous devez avoir ces 10 000 abonnements de façon constante. Ce n’est pas un cumul d’abonnés dans le temps, mais bel et bien un nombre fixe d’abonnés à obtenir dans un laps de temps particulier. Ces abonnements sont vendus directement par Twitch ou bien accessibles grâce à des partenariats. Par exemple, tout abonnement à Amazon Prime vous permet de vous abonner à un streamer une fois par mois. Notez qu’un spectateur peut offrir des abonnements à la communauté !

Les partenariats

Les partenariats avec les marques sont une autre source de revenu. Cela concerne les contenus sponsorisés ou le placement de produits. Ces revenus ont différentes formes. Tout d’abord, la rémunération directe pour la mise en avant d’un produit lors d’un stream par exemple. Ce type de rémunération passe par un contrat défini au préalable entre la marque et le streamer. Cette mise en avant est directe, si le streamer présente ou utilise l’objet en question, ou bien suggestive à l’aide de bannières affichées sur le stream. Les joueurs de jeux vidéo sont souvent contactés afin de mettre en avant un nouveau jeu ou pour présenter un clavier gamer. Pour un musicien, on peut envisager un stream sur un logiciel audio (DAW) ou pour présenter une nouvelle pédale à effet.

L’affiliation

Ensuite, il y a l’affiliation qui peut permettre de générer quelques revenus. Il s’agit d’un lien Internet déposé dans la biographie du streamer par exemple. Lorsque ce lien est cliqué par un spectateur, il va ouvrir la page d’un produit ou l’offre d’un site. L’algorithme du site marchand va identifier la provenance de l’internaute et la corréler au streamer. Celui-ci touchera un pourcentage si le spectateur achète un produit sur le site.

Ne cachez pas vos liens affiliés et n’ayez pas honte de les utiliser tant que vous ne faites pas des liens déguisés. Il n’y a pas de honte à gagner quelques euros en partageant votre matériel de musique, vidéo, informatique ou son. D’ailleurs, beaucoup de spectateurs sont intéressés par vos choix ! Et il n’y a aucun mal à les détailler.

Beaucoup de sites permettent de générer des liens affiliés. Le plus connu est évidemment Amazon, mais Amazon ne propose pas de matériel de musique. Pour les instruments de musique et autres accessoires, regardez chez les gros sites de vente en ligne de matériel de musique, il se peut qu’ils utilisent un système d’affiliation.

La monétisation

Sur certaines plateformes, il est possible de monétiser les diffusions. C’est une source de revenu très connu grâce à l’avènement de YouTube. Cependant, il faut avoir des centaines de spectateurs pour gagner autre chose que quelques centimes ! Sur Twitch, et si vous atteignez un certain rang, le streamer a la possibilité de gérer lui même les pauses publicitaires. Il peut à tout moment lancer une pause pub en cliquant sur un simple bouton.

Le merchandising et autres services

Le merchandising est aussi un bon moyen de diversification de revenu. Il est possible de créer des tee-shirts avec votre logo par exemple. Puis de les mettre en vente via une plateforme spécifique qui s’occupera de créer et de livrer les biens commandés par votre communauté. Vous recevez un pourcentage sur chaque vente. Cela fonctionne avec des tee-shirts et avec tout un tas d’autres objets.

Pour les musiciens, il y a évidemment la vente d’albums et de places de concert. N’hésitez pas à mettre en avant vos albums disponibles sur Spotify ou Deezer. Une écoute sur Spotify ne rapporte presque rien, mais cette personne va adhérer encore un peu plus à votre musique.

Ne négligez pas tout autre élément ! Vous êtes un musicien, vous pouvez aussi proposer des cours particuliers de musique ou sur un domaine technique que vous maîtrisez.

Les concerts payants via des plateformes de streaming spéciales

Depuis la pandémie et les nombreuses quarantaines, de nouvelles plateformes de streaming pour musiciens se développent. Certaines permettent de proposer des concerts contre rémunération. C’est-à-dire que votre audience paye un droit d’entrée pour voir votre concert. Par exemple, notre ami guitariste Demetrio « Dimitry » Scopelliti utilise la plateforme StageIt pour ses concerts.

Autres sources de revenus

Et enfin, il n’est pas anodin de le répéter, il est important de diversifier les sources de revenus. Quasiment tous les streamers vivent en partie du streaming live et ont d’autres revenus obtenus soit via d’autres plateformes comme YouTube, soit grâce à des partenariats avec des entreprises, etc. Il n’est pas possible de miser sur une seule source de revenu. Non seulement, c’est très risqué ! Et c’est aussi tellement limitatif !

Certains musiciens utilisent à la fois leurs compétences de compositeur et de streamer pour promouvoir leur musique. C’est le cas d’Harris Heller qui est à la fois musicien et streamer. Il a publié des dizaines d’albums sans DMCA (donc non protégés par un copyright) sur les plateformes connues de streaming musical (Spotify, Amazon Music, Apple Music, Youtube Music, etc.). Ses albums sont utilisés librement par d’autres streamers lors de leurs diffusions. Cela simplifie la vie de beaucoup de streamers voulant diffuser de la musique lors de leurs lives et Harris Heller y trouve son compte en touchant des revenus à chaque écoute.

Attention à la visibilité et notoriété

Vous serez visibles et très certainement jugés par beaucoup à tous les niveaux. L’être humain n’est pas toujours tendre et vous verrez passer des commentaires désobligeants. C’est un facteur que vous connaissez déjà en tant que musicien. Tout le monde ne peut pas apprécier votre musique !

Un flot de haine inutile peut s’abattre sur vous pour une parole, une fausse note ou rien du tout ! La modération de commentaires est difficile et complexe. Les diffusions hors direct sont déjà difficilement modérées. Choisissez quelques vidéos YouTube et analysez les stupidités qui sont ajoutées en commentaires. Si une modération hors live est complexe, imaginez la complexité d’une modération d’un tchat en direct ! Quelques modérateurs pourront bannir certains spectateurs et faire disparaître certains messages, mais vous lirez forcément des propos négatifs et insultants.

Attendez-vous à des messages négatifs. Il y en a toujours ! Il faut apprendre à les mettre de côté.

Sources et images : Twitch, Facebook et Facebook Gaming, YouTube, quelques amis streamers et inconnus, Unsplash – Jesus Loves Austin, Sharad Kachhi, Volt W. Jingjit, Daniela Padrón et Gaêlica